À quoi ressemblent les douleurs du travail

Tampons

Selon les statistiques, environ 80% des femmes ressentent toutes sortes de malaises, de douleurs plusieurs jours avant les jours critiques, ainsi que directement pendant les saignements menstruels. Souvent, leur intensité est faible ou modérée, peut être facilement éliminée par des médicaments appropriés. Cependant, 10% des filles ressentent de fortes crampes pendant les menstruations. Un tel phénomène viole complètement le rythme de vie habituel: il vous fait changer de plan, prendre un congé, travailler allongé au lit en position d'embryon pendant plusieurs jours.

Qu'est-ce qui peut servir de raison au développement de crampes dans le bas-ventre? Les raisons peuvent être naturelles, par exemple, un seuil de douleur bas, ou des processus inflammatoires, pathologiques, de signalisation, des intoxications, des infections, des manifestations oncologiques, etc. De nombreuses maladies nécessitent une intervention médicale immédiate (parfois chirurgicale). Par conséquent, lorsqu'une femme ressent constamment une douleur intense, comme des contractions pendant les menstruations, une consultation opératoire d'un gynécologue sera nécessaire.

Raisons principales

En règle générale, les crampes dans le bas de l'abdomen sont le résultat d'une contraction accrue des muscles lisses. Ce type de muscle est généralement présent dans tous les organes caractérisés par une structure creuse, y compris ceux situés dans le bassin et le bas-ventre. Les muscles lisses de l'utérus, des intestins, de la vessie et des uretères se contractent continuellement, ce qui permet une progression sans entrave de leur contenu. Presque toujours, cela se produit imperceptiblement pour une femme, normalement sans douleur, c'est-à-dire ni le tonus des muscles utérins, ni la contraction des trompes de Fallope, qui contribuent au passage d'un ovule mature et à la sortie du sang menstruel, ne sont pas ressentis et ne préoccupent pas.

Une douleur intense aux crampes indique une altération des mouvements dans le corps (en raison de son blocage, de son pli, de sa compression). Les muscles sont obligés de se contracter rapidement, provoquant de graves crampes spastiques.

Les symptômes qui ne modifient pas leur état de santé habituel sont généralement considérés comme la norme: une sensation de lourdeur, une légère compression au fond du péritoine. Une douleur intense aux crampes est déjà une violation de la fonction menstruelle. Il peut être accompagné d'autres symptômes désagréables:

  • température subfébrile pendant la menstruation;
  • troubles émotionnels;
  • douleurs musculaires / articulaires;
  • vertiges
  • la diarrhée
  • la nausée.

Les spécificités des crampes peuvent varier - changer l'intensité, rayonner dans l'anus, la vessie, etc. Il n'est pas rare que de tels symptômes se manifestent pas au moment du SPM ou au début de la menstruation: les symptômes spasmodiques apparaissent souvent déjà à la fin des menstruations.

Les changements hormonaux qui se produisent régulièrement dans le corps féminin affectent le bien-être général, la condition...

Les raisons de ces phénomènes, les médecins sont divisés en deux groupes.

Naturel

Les facteurs physiologiques qui provoquent d'intenses douleurs menstruelles sont classiquement considérés comme naturels. L'algoménorrhée primaire, c'est-à-dire des perturbations au cours des jours critiques, survient au cours des deux premières années suivant la ménarche. Elle peut disparaître suite au travail ou pour des raisons inconnues, et parfois, au contraire, accompagner une femme tout au long de la période de reproduction. Le mécanisme de ce phénomène reste un mystère pour la médecine, parmi les facteurs possibles de spasmes:

  1. Un excès de prostaglandines - substances lipidiques physiologiquement actives qui augmentent la sensibilité des récepteurs de la douleur.
  2. Manque d'endorphines et d'enképhalines, qui, à l'inverse, minimisent la sensation de douleur.
  3. PMS affectant le fond hormonal d'une femme. Plus le niveau de dopamine et de noradrénaline est élevé pendant cette période, plus les jours de menstruation sont douloureux.
  4. Dysfonctionnements au cours de la phase lutéale du cycle, ce qui oblige l'utérus à se contracter intensément.
  5. Difficultés dans le décollement de l'endomètre, dont les particules doivent être éliminées avec des saignements menstruels. En règle générale, ces difficultés sont causées par sa défaillance, les spécificités de la structure.
  6. Malformations congénitales de l'utérus et de ses appendices: déplacement prononcé, adhérences, bicorne, coudes, rétrécissement du cou, etc..

Sous l'influence de facteurs naturels, des signes de malaise et de crampes de douleurs sévères se font sentir environ une semaine avant les menstruations, mais atteignent leur apogée dans les premiers jours des saignements menstruels.

Pathologique

Des crampes similaires à des contractions dans le bas-ventre pendant les jours critiques des femmes peuvent être la preuve du développement d'une condition ou d'une maladie dangereuse dans le corps (et pas nécessairement gynécologique). Les pathologies les plus courantes:

  • Grossesse extra-utérine. Même lorsque l'œuf fœtal ne tombe pas dans le col ou les trompes de Fallope, n'excluez pas son exfoliation spontanée. De nombreux patients souffrant de fortes crampes menstruelles ont confondu le processus de sortie avec la veille des menstruations.
  • Une situation similaire est observée avec les fausses couches en début de grossesse. Les saignements et les douleurs intenses provoquées par l'avortement spontané peuvent facilement être considérés comme le début d'un autre cycle.
  • Infections et inflammation des organes génitaux internes, acquérant un cours extrêmement douloureux les jours menstruels. Parmi eux, l'adénomyose, l'annexite.
  • Contraception mal choisie. Ainsi, par exemple, un DIU peut exercer une forte pression sur le col de l'utérus / utérin, et un certain nombre de médicaments hormonaux oraux peuvent provoquer des dysfonctionnements colossaux dans le système endocrinien.
  • Néoplasmes sur les organes génitaux internes (fibromes, kystes, polypes).
  • La naissance du soi-disant nœud myomateux. Lorsqu'une tumeur en croissance sort du canal cervical, cela peut être comme de vraies douleurs de travail. Un grand nombre de sécrétions est complété par des mictions fréquentes, des douleurs intenses dans le périnée et l'anus, la constipation.
  • Les pathologies intestinales, la violation de la hernie, les coliques rénales, coïncidant avec le début des jours critiques, peuvent également provoquer des crampes pendant les menstruations.

Avant la menstruation

Cramper la douleur dans le bas-ventre pendant cette période se produit dans le contexte du syndrome prémenstruel et présente les symptômes suivants:

  • grossissement et sensibilité accrue des glandes mammaires;
  • états dépressifs;
  • somnolence, faiblesse physique;
  • gonflement;
  • fluctuations du poids corporel dans le sens de l'augmentation;
  • étourdissements, etc..

Avec les maladies endocriniennes et les troubles vasculaires, la tachycardie, l'augmentation de la transpiration, les dysfonctionnements du rythme cardiaque peuvent se joindre à cette douleur. Les pathologies gynécologiques (endométriose, adhérences dans la région pelvienne, formations utérines tumorales) peuvent provoquer non seulement une douleur intense similaire aux contractions, mais également des taches brunes, une perturbation du cycle. Les processus inflammatoires des organes génitaux féminins sont également à l'origine de fortes douleurs insupportables dans le bas de l'abdomen avant les menstruations.

Toute fille confrontée à une situation où des pertes vaginales blanches abondantes apparaissent avant la menstruation....

Pendant les jours critiques

Pendant les saignements menstruels au cours des 2-3 premiers jours, la douleur peut être si intense qu'elle peut même entraîner une perte de conscience. De plus, la présence d'une pathologie n'est pas du tout nécessaire, souvent la condition physique sévère d'une femme et les douleurs douloureuses pendant les menstruations ne sont qu'une conséquence de l'algoménorrhée naturelle.

En présence d'autres troubles du cycle menstruel, le diagnostic des tumeurs, des processus pathologiques lents, des «combats» pendant les jours critiques ne se produisent pas toujours. Cependant, il convient de prêter attention à d'autres signaux prononcés du corps, par exemple les caillots sanguins, les impuretés purulentes, la structure mousseuse des sécrétions, leur profusion excessive ou, à l'inverse, la rareté non prise en charge.

Mon estomac me fait mal comme avec la menstruation, mais ils sont loin

L'estomac fait mal comme avec la menstruation, mais ils sont loin d'eux, car des causes physiologiques et douloureuses se forment. Il existe de nombreuses conditions conduisant à un symptôme, un examen des organes génitaux, d'autres systèmes sont nécessaires pour identifier un facteur dommageable.

Depuis combien de temps souffrez-vous de ce syndrome douloureux??

  • Quelques jours (25%, 537 voix)

Total des votes: 2124

Pourquoi l'estomac fait-il mal comme avec les menstruations, mais ils sont loin

Lorsqu'une douleur de traction se forme, une femme doit consulter un thérapeute. Il l'examinera, effectuera des tests de laboratoire et instrumentaux, nommera un spécialiste restreint.

Normalement, le bas-ventre tire pour les raisons suivantes:

  • ovulation - la libération d'un ovule du follicule ovarien, qui entraîne un changement hormonal, provoque des douleurs chez certains patients;
  • déplacement de phase du cycle menstruel avec début prématuré des menstruations;
  • grossesse avec une toxicose émergente, provoquant une gêne dans la région abdominale, des douleurs;
  • porter des objets lourds, un travail acharné qui augmente la charge sur le bas du dos, le corps.

Un médecin est consulté si la douleur augmente, des pertes vaginales avec un mélange de pus ou de sang apparaissent.

Il mène des recherches pour déterminer le diagnostic:

  • études cliniques générales des fluides biologiques (sang, urine, test biochimique, coagulogramme, formule leucocytaire);
  • Échographie des organes pelviens, cavité abdominale;
  • un test sanguin pour les niveaux d'hormones;
  • radiographie de la colonne lombaire;
  • culture bactériologique des pertes vaginales.

Selon les données révélées, le facteur à l'origine de la violation, la douleur caractéristique:

  • processus inflammatoire dans l'utérus, les ovaires, le vagin, les trompes de Fallope;
  • inflammation des organes voisins - le système digestif, le foie, les reins, la vessie;
  • kystes, abcès à contenu séreux ou purulent;
  • tumeurs de composition atypique ou normale, elles se développent progressivement, serrant les tissus voisins;
  • adhérences formées lors de la cicatrisation de la zone enflammée (par exemple, obstruction des formes des trompes de Fallope);
  • érosion du col de l'utérus avec la transition du processus dans la cavité;
  • infection par des bactéries, des champignons, des virus.

Avec l'apparition de symptômes, consultez un gynécologue. Ne tentez pas l'auto-traitement.

Comment soulager la douleur

Si le patient doit réduire le syndrome douloureux lors de sa manifestation, les types de médicaments suivants sont utilisés:

  • anti-inflammatoires non stéroïdiens - Ketanov, Nurofen;
  • analgésiques - Analgin;
  • antispasmodiques - Spazgan, Spazmalgon;
  • préparations opioïdes - Morphine (les médicaments sont vendus sur ordonnance, un certain nombre d'indications d'urgence leur sont données).

En cas de maladie, une thérapie pathogénique est sélectionnée. Il vise à éliminer l'inflammation, l'hyperthermie, la douleur, l'infection. De plus, la physiothérapie est utilisée. Ce sont les ovnis, la magnétothérapie, l'administration de médicaments par électrophorèse, le traitement à la paraffine.

L'intervention chirurgicale est rare. Il est indiqué pour les maladies non affectées par des méthodes conservatrices. Retirer les kystes, les néoplasmes, les adhérences.

Quels films aideront à soulager la douleur

Pendant la période de maladie, regarder des films avec un scénario de haute qualité, une bonne fin, une intrigue intéressante aide. L'humeur d'une personne s'améliore, il oublie les symptômes qui la dérangent. Ils utilisent des films adaptés à l'humeur d'une personne. Évitez d'utiliser des films d'action, de romance, d'horreur.

Qu'est-ce que la douleur sourde, tiraillante, pointue ou coupante

Une femme sur cinq dans le monde est confrontée à des menstruations sévères. Les raisons en sont différentes. Ils peuvent simplement causer de l'inconfort ou nuire gravement à votre santé..

La menstruation commence à la suite d'un renouvellement naturel de l'endomètre - la muqueuse utérine. L'épithélium mort et déjà inutile est retiré vers l'extérieur par la contraction de ses muscles.

Une compression involontaire des vaisseaux sanguins et des terminaisons nerveuses se produit, ce qui provoque une sensation de douleur dans le bas-ventre.

Les symptômes douloureux apparaissent avant le début des jours critiques et continuent de déranger les deux premiers jours suivant leur apparition. Une gêne supplémentaire est ressentie dans le sacrum et le bas du dos. Ces symptômes sont naturels et familiers. Ils passent rapidement, sans les livrer au propriétaire de tourments lourds..

Une autre douleur qui se produit pendant cette période indique une pathologie - la dysménorrhée. Ce qu'on appelle une menstruation douloureuse prononcée. Dans certains cas, cela nécessite une approche et un traitement spéciaux.

La dysménorrhée se présente sous deux formes:

  1. Primaire Elle est associée à des changements fonctionnels dans le corps féminin. Il commence à apparaître après environ deux ans à partir du moment de la puberté de la fille, lorsque le cycle se normalise et que l'ovulation devient régulière. Le degré d'inconfort diminue après la naissance du premier enfant. D'autres changements dans le corps qui ne sont pas liés à des maladies peuvent également en être la cause. Ceux-ci comprennent: l'utilisation d'une spirale, l'avortement et les adhérences et les cicatrices qui en résultent, la mauvaise localisation de l'utérus. L'inactivité devient un facteur provoquant dans le développement de la dysménorrhée..
  2. Secondaire Il s'agit d'une dysménorrhée qui apparaît au fil des ans. Sa survenue est associée à des troubles pathologiques des organes génitaux, au cours de maladies. Les déviations ont souvent une orientation végétative-vasculaire, qui se traduit par une transpiration accrue, des étourdissements. Perturbations du fonctionnement normal du cœur: tachycardie, arythmie - peuvent également provoquer le développement d'une dysménorrhée secondaire. D'autres raisons possibles de son développement incluent l'endométriose, les fibromes, l'inflammation pelvienne, la grossesse extra-utérine compliquée. Les fortes douleurs sont causées par des polypes, des formations kystiques dans l'utérus. La dysménorrhée particulièrement souvent acquise se manifeste chez les femmes qui ont atteint l'âge de trente ans.

Compte tenu des caractéristiques de la douleur, il existe quatre types de dysménorrhée:

  1. Zéro Manifestations douloureuses faibles. Aucun analgésique requis.
  2. Premier. Douleur douloureuse, dessinante, mais supportable. Elle s'accompagne d'une humeur dépressive, de migraine, de troubles digestifs. L'analgésique élimine complètement le malaise.
  3. Le deuxième. Les attaques sont longues, fortes. Une femme ressent de la faiblesse, des étourdissements, des frissons, des nausées. La colère, l'irritation apparaissent. Les analgésiques et les sédatifs soulagent.
  4. Le troisième. Les contractions aiguës sont concentrées dans le bas-ventre trois jours avant la menstruation et se poursuivent jusqu'à sa fin. La température corporelle augmente, serre la tête dans un étau. La tachycardie, les arythmies cardiaques et une sensation de pincement dans le cœur sont amplifiées. Perte de performances. L'état général du complexe peut entraîner un évanouissement. Les analgésiques ne corrigent pas la situation.

Les sensations désagréables ont différents caractères symptomatiques: traction, couture, coupe, contractions. La raison de leur occurrence sont des facteurs qui ne dépendent pas de la personne.

Hérédité, hypersensibilité aux changements, carence en vitamines, insuffisance hormonale. Il existe de nombreuses conditions affectant la nature du flux des menstruations. Il est important de déterminer quand une intervention spécialisée est requise..

Quand vous devez vous rendre d'urgence à l'hôpital

Le signal d'une consultation médicale obligatoire est le syndrome de saignement utérin anormal.

Vous pouvez déterminer cette condition par les symptômes suivants:

  1. Durée Les menstruations qui durent plus de sept jours sont un écart par rapport à la norme.
  2. Diminution de la vitalité. Effet déprimant sur les performances, fatigue accrue, attaques spasmodiques, nausées.
  3. Intensité. Un écoulement excessivement abondant, lorsque les produits d'hygiène doivent être changés toutes les heures ou même plus souvent, signalent une anomalie. La condition est gênante et crée un risque de perte de sang élevée, ce qui peut entraîner le développement d'une anémie.
  4. Abondance. Gros caillots de sang, quatre centimètres de diamètre, présents dans la décharge - une occasion de voir un médecin.

Les symptômes évidents de troubles graves sont des crises intolérables et sévèrement prolongées qui durent plus de deux jours. Une femme perd sa capacité de travail et est forcée de rester à la maison.

Une perte de sang élevée peut être comprise par la sensation de couture, couvrant l'abdomen, sur fond de vertiges.

Analgésique

La dysménorrhée affecte 90% de toutes les femmes. Fondamentalement, ce sont des personnes âgées de 18 à 35 ans. Les douleurs sont tellement insupportables que vous ne pouvez pas vous passer de médicaments qui les arrêtent. Il est impossible de rester assis, ils couvrent tout le corps et les pensées. La force s'affaiblit et l'irritabilité s'intensifie.

Salut en prenant des médicaments:

  • analgésiques non narcotiques;
  • anti-inflammatoires non stéroïdiens;
  • antispasmodiques.

Les analgésiques non narcotiques par leur action sont les plus faibles des analgésiques. Ils éliminent les menstruations abdominales courantes.

Basique, souvent utilisé:

Les médicaments du groupe AINS apaisent bien l'inconfort, inhibent l'inflammation. L'obtention du plus grand effet assurera leur réception quelques jours avant les menstruations attendues. Des médicaments sont prescrits si le patient refuse les hormones ou s'il existe des contre-indications individuelles à une telle thérapie.

Le non stéroïdien le plus couramment utilisé:

  1. Dialrapid. Un médicament à action rapide, un effet notable après cinq minutes. Nie les sentiments négatifs de toute intensité.
  2. Ibuprofène. Il réduit la pression dans l'utérus, forçant à réduire la fréquence de ses contractions. Fréquence d'admission - trois fois par jour, assurez-vous de manger.
  3. Ketoprofen. Il a un effet similaire avec le diclofénac. Affecte - inhibe la production de prostaglandines et affaiblit les mouvements de contraction de l'utérus. Prenez deux à quatre capsules par jour. Contre-indiqué pour le traitement des patients souffrant d'inflammation du tractus gastro-intestinal, d'insuffisance hépatique, d'hémophilie.
  4. Naproxène. Prenez deux fois par jour. Restrictions d'utilisation: lactation, bronchospasme, lésions ulcéreuses du tube digestif. Médicaments ayant un effet similaire: Nalgesin, Sanaprox, Apranax. Pronaxen.
  5. Indométacine. Crée un effet anesthésiant, combat l'inflammation, abaisse la fièvre. Le médicament passe dans le lait maternel, ce qui nécessite une suspension de l'alimentation ou un autre médicament..
  6. Piroxicam. Disponible sous différentes formes: comprimés, gélules, gel, suppositoires. L'effet analgésique est perceptible après une demi-heure et est valable jusqu'à un jour. Soulage la fièvre, l'inflammation, anesthésie.
  7. Ketolong Il a une forte activité analgésique prononcée. Élimine la douleur intense.
  8. Paracétamol. Il a un effet thérapeutique dans les affections douloureuses légères et modérées. Autorisé jusqu'à quatre comprimés par jour. Les contre-indications pour le choix du paracétamol sont la présence d'une dépendance à l'alcool, des changements pathologiques dans le foie et les reins.
  9. Diclofénac. Il affaiblit la synthèse des prostaglandines. Le diclofénac n'est pas recommandé pour l'inflammation du tractus gastro-intestinal, l'asthme. Prenez jusqu'à trois fois par jour. Il existe des analogues du Diclofenac: Voltaren, Diclovit, Naklofen, Rapten.

Les AINS les plus sûrs, compte tenu de leurs effets secondaires, sont l'ibuprofène et le paracétamol. Les médicaments combinés contenant ces deux substances sont conçus pour aider à arrêter les douleurs menstruelles..

Ceux-ci inclus:

Les antispasmodiques détendent le tissu musculaire utérin. Leur action se concentre sur l'affaiblissement des spasmes qui se produisent sous l'influence des prostaglandines, qui sont libérées en grand volume pendant les menstruations.

  1. No-shpa. L'un des médicaments les plus couramment utilisés. Pour les maladies cardiaques, l'intolérance au lactose, la lactation, l'utilisation de médicaments similaires est recommandée, y compris: Unispaz, Spakovin, Spazmonet.
  2. Drotaverinum. Antispasmodique myotrope. Soulage les spasmes neurogènes et musculaires des organes internes. Il a un effet vasodilatateur, ce qui améliore le processus d'approvisionnement en sang des tissus.
  3. Papavérine. Interdit pour le glaucome, bloc cardiaque.
  4. Halidor. Il a des effets antispasmodiques et sédatifs. Contre-indiqué dans la sensibilité aux crises d'épilepsie..
  5. Buscopan. Médecine forte.

Les effets secondaires des médicaments antispasmodiques sont exprimés par des allergies, des nausées, des étourdissements, des migraines, des dysfonctionnements des selles.

Les douleurs intolérables, qui ne peuvent être soulagées à l'aide des médicaments habituels, nécessitent l'utilisation de médicaments puissants. Ils sont disponibles sous forme de suppositoires et de comprimés..

Les bougies les plus puissantes:

Comprimés puissants:

  • Ketanov:
  • Ketonal;
  • Combispasme;
  • Menalgin;
  • Nise
  • Novalgin;
  • Nurofen;
  • Solpadein;
  • Spasmalgon;
  • Tempalgin.

Des analgésiques puissants sont prescrits par le médecin après avoir examiné et déterminé les causes de la formation de la dysménorrhée.

Mesures préventives pour prévenir les symptômes de la douleur

L'observation d'une alimentation et d'un style de vie appropriés aideront à soulager la douleur à l'estomac et à prévenir les sensations menstruelles perturbantes..

  • renoncer à l'alcool;
  • introduire de la vitamine C - citron;
  • à la veille des menstruations, retirer temporairement du régime la viande et les produits laitiers, frits et salés;
  • limiter le sucre;
  • remplacer le thé et le café fort par des jus de légumes vitaminés;
  • éviter le stress;
  • prenez des vitamines E et B;
  • ne prenez pas froid;
  • faire du yoga;
  • visiter la piscine;
  • mener une vie mobile.

Il vaut la peine d'abandonner les produits qui provoquent des ballonnements. Il est recommandé de manger du chocolat, il est responsable de la production d'endorphines dans le corps. Le calcium et le magnésium ont un effet positif sur le bien-être lors des journées périodiques des femmes.

Il existe d'autres façons dont l'utilisation détend les muscles tendus de l'abdomen, soulage les tensions et la douleur. Leur utilisation est efficace en l'absence de pathologies, lorsque la douleur périodique n'est pas associée à la présence d'une maladie.

Les principales méthodes utilisées à domicile:

  1. Douche chaude. Il conduit à la relaxation musculaire, à l'expansion des vaisseaux sanguins.
  2. Embryon Pose. Pour cela, allongé sur le côté dans un avion, vous devez appuyer vos jambes contre votre ventre.
  3. Exercices physiques simples: inclinaison dans différentes directions, rotation circulaire du corps.
  4. Thé apaisant à la camomille ou à la menthe avec du miel.
  5. Persil infusé aux herbes, fraises des bois.
  6. Pack de glace. Appliquer au bas d'un abdomen malade avec des saignements abondants.
  7. Massage. Effectuez des mouvements légers dans le sens horaire, en capturant le territoire de l'abdomen et du bas du dos. Soulage les spasmes et soulage les tensions musculaires.
  8. Sel de mer. Bains relaxants efficaces de courte durée avec son ajout. À des fins de prévention, elles sont prises avant et après les menstruations. Les jours critiques, compresse avec du sel de guérison appliqué sur le bas-ventre.
  9. Huile essentielle. Frottez dans le sacrum et le bas-ventre deux fois par jour. Effectuer la procédure à l'avance, deux jours avant la sortie et les trois prochains jours.

Une visite à la piscine est recommandée comme prophylaxie de la dysménorrhée. La natation détend les muscles du bassin, soulage les tensions. Le corps produit des hormones de joie - les endorphines.

Ils ont un effet analgésique sur une personne, réduisent la sensibilité. Il est bon de faire des exercices quotidiens, en particulier des étirements. Les muscles deviennent élastiques et les menstruations sont plus détendues..

Quelle est la douleur soudaine

Une douleur soudaine et vive qui diffère de la force de celle précédemment ressentie, dans le contexte de saignements mensuels féminins, peut être un signe de formation de tumeur.

Des contractions soudaines et soudaines se produisent souvent pendant la grossesse extra-utérine.

Les deux cas nécessitent un examen rapide par un gynécologue..

Ce qui nécessite une attention particulière

Chaque femme doit surveiller attentivement le déroulement de son cycle mensuel. Ses changements, l'apparition de douleurs intenses, de saignements anormaux devraient alerter.

Symptômes nécessitant une attention accrue d'une femme pendant les menstruations:

  • une augmentation inattendue du volume de décharge en combinaison avec un cycle perdu;
  • inconfort croissant;
  • naissances récentes, notamment par césarienne;
  • augmentation mensuelle de la perte de sang;
  • la période d'allaitement;
  • avortement récent, nettoyage utérin;
  • la présence de décharge atypique dans la masse totale.

Lors de l'observation de ces signes, il est recommandé de contacter un médecin spécialiste. Cela aidera à se calmer en l'absence de la maladie ou à commencer le traitement en temps opportun lorsqu'il est établi..

Un certain nombre de maladies graves sont asymptomatiques. Inflammation de forme chronique, les tumeurs ne peuvent s'exprimer que par un syndrome douloureux sans symptômes concomitants.

Un ou plusieurs signes symptomatiques d'une menstruation anormale ont besoin d'attention. Un traitement rapide éliminera l'inconfort ressenti les jours critiques, empêchera le développement possible de conséquences négatives.

Crampes dans le bas de l'abdomen

Comme en témoignent les crampes dans le bas de l'abdomen

Les crampes dans le bas de l'abdomen sont souvent associées non seulement à des dysfonctionnements du système digestif, mais également à de graves pathologies du système génito-urinaire.

Chez la femme, des crampes très fréquentes indiquent le développement de maladies gynécologiques. De telles pathologies sont dangereuses, car elles peuvent entraîner de graves conséquences et parfois même la mort..

Dans tous les cas, les crampes indiquent de fortes contractions des muscles lisses des organes internes, situés derrière le péritoine, à savoir:

  • Utérus et trompes de Fallope.
  • Intestins.
  • Système urinaire.

Très souvent, des crampes dans le bas de l'abdomen surviennent avec le développement d'une pathologie rénale, mais dans ce cas, elles rayonnent également sur le côté ou le bas du dos. Vous devez également savoir que des crampes dans le bas de l'abdomen peuvent survenir pour des raisons psychosomatiques. En règle générale, cela se produit chez les personnes qui sont émotionnellement instables, qui ne peuvent pas résister à des conditions stressantes et qui sont constamment dans un état de tension nerveuse..

La violation du régime alimentaire peut entraîner la survenue d'un syndrome douloureux de type crampes. Des crampes dans le bas de l'abdomen surviennent souvent avec un abus d'alcool ou un empoisonnement causé par une surdose de médicaments.

Crampes douleur peut indiquer les pathologies suivantes:

  • une occlusion intestinale. En règle générale, la douleur survient soudainement et s'accompagne de flatulences et de ballonnements. Un autre symptôme est la constipation. Il est possible de normaliser la condition uniquement avec une meilleure perméabilité (souvent - chirurgicalement);
  • hernie inguinale. Dans ce cas, la douleur peut se relâcher pendant un certain temps, puis réapparaître. Vous ne pouvez pas essayer de corriger la hernie par vous-même, car cela peut mettre votre vie en danger. Seul un médecin peut développer des tactiques de traitement;
  • rétention urinaire aiguë. Cette condition peut se produire lorsque les voies urinaires sont bloquées par du sable ou des pierres et le développement de diverses pathologies des reins. Si de grosses pierres pointues qui peuvent endommager l'uretère commencent à bouger, un traitement chirurgical urgent est indiqué. Très souvent, la cause est des processus inflammatoires dans les organes du système urinaire. Dans le contexte du rez-de-chaussée, une forte envie d'uriner se produit;
  • infections intestinales. Le plus souvent, des crampes dans le bas-ventre provoquent une dysenterie. Pour cette pathologie, un cours aigu est toujours caractéristique. En l'absence de mesures thérapeutiques, des conséquences graves peuvent survenir;
  • inversion du caecum. Dans ce cas, une constipation et des flatulences sont observées. Dans les cas graves, le contenu intestinal peut sortir par l'œsophage.

La douleur comme symptôme d'une maladie

Les crampes dans le bas-ventre chez les hommes et les femmes surviennent le plus souvent avec le développement de maladies des systèmes digestif et génito-urinaire.

Une douleur paroxystique sévère est un signe d'obstruction intestinale aiguë. Cela se produit lorsque le processus pathologique affecte les intestins inférieurs. Vous devez savoir qu'une telle maladie se développe progressivement. La douleur est ses premiers symptômes. Initialement, la douleur survient la nuit, mais une personne parvient à réduire son intensité, en prenant une position confortable.

Les autres symptômes d'obstruction intestinale sont:

  • Flatulence.
  • Constipation, manque de selles.
  • Le développement de l'asymétrie de l'abdomen.
  • L'apparition d'une motilité intestinale visible, qui se manifeste par des mouvements ondulatoires involontaires de l'abdomen.
  • Soif constante.
  • Nausées et vomissements intermittents.

Crampes douleur se produit avec le développement de la lithiase urinaire. La pathologie est caractérisée par la formation de calculs dans les organes du système urinaire en raison de troubles métaboliques.

En règle générale, l'apparition d'une attaque de douleur dans le bas de l'abdomen est précédée d'une douleur douloureuse constante dans la région lombaire. Ils peuvent être unilatéraux ou bilatéraux. Lorsqu'il y a des crampes dans le bas-ventre associées à une lithiase urinaire, des difficultés d'uriner se produisent et parfois un mélange de sang apparaît dans l'urine. Lorsque la lumière de l'uretère est bloquée par une pierre, une attaque de coliques rénales se produit. Cette condition peut durer de plusieurs heures à plusieurs jours. Ce n'est qu'après que la pierre a quitté l'uretère que la douleur disparaît. Dans les cas graves, un traitement chirurgical est indiqué..

La blessure d'une hernie inguinale s'accompagne également d'une douleur à l'étroit dans le bas de l'abdomen. Une caractéristique est que la douleur se propage très rapidement à tout l'abdomen, il est donc difficile d'indiquer l'emplacement de la localisation, ce qui rend souvent le diagnostic difficile. Dans le contexte de l'état de stress du corps dans les premières heures après l'attaque, des selles molles apparaissent et des vomissements se produisent souvent.

Toutes les maladies décrites ci-dessus sont caractéristiques des hommes et des femmes, mais il existe également des maladies spécifiques.

En particulier, chez les femmes, les crampes douloureuses peuvent être un symptôme des pathologies suivantes:

Apoplexie de l'ovaire, caractérisée par une hémorragie. Au cours du développement de la pathologie, l'intégrité des tissus de l'organe est violée et des saignements s'ouvrent dans la cavité abdominale. Très souvent, provoquent une telle pathologie, une augmentation de l'activité physique ou des rapports sexuels bruts. Des crampes dans le bas de l'abdomen irradient vers le bas du dos et le rectum. Des vomissements, une faiblesse grave et des étourdissements se produisent en raison de la perte de sang.

Salpingoophorite ou annexite. Ces maladies sont associées à une inflammation aiguë de l'utérus. Les symptômes supplémentaires incluent de la fièvre, des vomissements et des nausées. Avec des soins médicaux inopportuns, le risque de péritonite est élevé.

Chez les hommes, des crampes abdominales basses peuvent également être un symptôme de maladies du système reproducteur. Le plus souvent, ils indiquent le développement d'une prostatite aiguë, d'une orchite ou d'une orchoépididymite. Ces maladies surviennent généralement après des infections (grippe, scarlatine, oreillons, gonorrhée, chlamydia, etc.). Une caractéristique est qu'une attaque aiguë est toujours précédée d'une douleur constante de faible intensité. C'est pourquoi les hommes consultent rarement un médecin à temps..

Il est important de savoir ce qui suit:

  • Avec une crise de prostatite aiguë, des crampes douloureuses irradient vers le rectum et le scrotum. Il y a aussi des difficultés à uriner. Parfois, il y a une rétention urinaire aiguë, et dans les cas graves, un écoulement purulent de l'urètre apparaît.
  • Dans l'inflammation aiguë des testicules ou des appendices, les crampes se transforment rapidement en une douleur aiguë constante. De plus, il y a un gonflement du scrotum et un syndrome d'intoxication prononcé.

Crampes de douleur pendant la grossesse

Cramper la douleur pendant la grossesse peut survenir pour diverses raisons. Ils sont loin d'être toujours menaçants..

Les causes physiologiques des douleurs spastiques du bas-ventre pendant la grossesse peuvent être liées:

  • Avec implantation d'un embryon. Très souvent, de nombreuses femmes environ une semaine après la conception ont des crampes dans le bas-ventre de nature crampes. Ils peuvent être accompagnés d'une petite quantité de sang. Un tel signe indique la fixation sûre de l'œuf fœtal à l'utérus.
  • Avec entorses du tissu utérin. Dans les premiers stades, cet organe commence à changer, ce qui provoque des spasmes musculaires. De plus, des douleurs paroxystiques au cours du premier trimestre surviennent du fait que l'utérus, qui augmente en taille, commence à exercer une pression sur les organes voisins. Elle provoque également des spasmes musculaires..
  • Avec des changements hormonaux. Les changements dans le corps d'une femme peuvent entraîner une perturbation du processus digestif, des ballonnements, des flatulences.
  • Dans les premiers stades de la grossesse, des crampes de faible intensité peuvent survenir pendant les rapports sexuels.
  • Au cours des derniers mois de la grossesse, des douleurs paroxystiques surviennent lors des contractions d'entraînement. Ainsi, le corps est préparé pour la naissance à venir.

Il existe également des causes pathologiques de crampes douloureuses pendant la grossesse dans le bas-ventre:

Fausse couche spontanée. Dans ce cas, la douleur s'accompagne de pertes vaginales sanglantes. Vous ne pouvez sauver un enfant que pendant le traitement à l'hôpital.

Grossesse extra-utérine. Cette pathologie se manifeste par des crampes environ une semaine après le rapport sexuel. La douleur est généralement localisée du côté où l'embryon se fixe. Cette pathologie est très dangereuse et représente une menace pour la vie avec des soins médicaux intempestifs..

Problèmes rénaux. En raison des charges croissantes sur le corps pendant la grossesse, des pathologies rénales se produisent très souvent. Ces maladies s'accompagnent de problèmes de miction et de présence de sang dans l'urine. Le manque de traitement opportun et approprié de la maladie rénale peut provoquer une fausse couche.

Lorsque des crampes dans le bas de l'abdomen pendant la grossesse surviennent après une chute ou un coup à l'abdomen, cela est très dangereux. Ils peuvent indiquer un décollement prématuré du placenta. Dans de tels cas, la douleur se propage rapidement à tout l'abdomen et irradie également vers le bas du dos et le rectum. Dans les cas graves, des saignements apparaissent, ce qui indique le début d'une fausse couche. Le décollement placentaire est une pathologie qui menace non seulement le fœtus, mais aussi la vie de la femme.

Les crampes aiguës qui surviennent à la fin de la grossesse sont des douleurs de travail. Dans la plupart des cas, la douleur augmente de nature, mais parfois l'accouchement commence soudainement, de sorte que la douleur paroxystique est rapide. Avec ce symptôme, il est important d'aller à l'hôpital le plus tôt possible.

Diagnostic et traitement

Cramper la douleur dans le bas-ventre peut être le symptôme d'une variété de pathologies, il est donc très important de la diagnostiquer correctement. Souvent, une telle douleur peut indiquer une condition potentiellement mortelle. C'est pourquoi, dans certains cas, il est urgent d'appeler une ambulance. En particulier, la douleur paroxystique est considérée comme dangereuse, dont l'intensité augmente avec le temps.

Appeler une ambulance est nécessaire dans les cas où la douleur spasmodique s'accompagne d'autres symptômes:

  • Haute température.
  • Faiblesse sévère.
  • Vomissements, qui n'apportent pas de soulagement.
  • Saignement des voies génitales.
  • Maux de tête sévères.
  • Hypertension artérielle.
  • Une forte baisse de la pression artérielle.
  • Évanouissement.
  • La survenue d'une asymétrie de l'abdomen.

Si l'attaque des crampes dans le bas-ventre s'est arrêtée spontanément, il est recommandé de prendre rendez-vous avec le thérapeute. Le médecin procédera à un premier examen, réalisera une anamnèse, prescrira les tests de laboratoire et les examens instrumentaux nécessaires. Sur la base des résultats obtenus, une référence à un spécialiste de profil étroit sera donnée pour un diagnostic précis..

Lorsque vous contactez un médecin qui se plaint de crampes douloureuses dans le bas-ventre du patient, ils sont envoyés pour des tests de laboratoire:

  • analyse sanguine générale;
  • analyse fécale;
  • Analyse d'urine.

Lorsque les tests confirment que les crampes dans le bas-ventre sont associées à des pathologies intestinales, d'autres tests de laboratoire, plus informatifs et prescrits individuellement peuvent être nécessaires pour établir un diagnostic précis..

Pour obtenir une image générale de l'état des organes situés dans la cavité abdominale ou dans la cavité pelvienne, l'échographie, la radiographie, l'imagerie numérique ou par résonance magnétique sont utilisées.

S'il y a des soupçons que les crampes dans le bas-ventre sont causées par des pathologies du gros intestin, une coloscopie est effectuée. La procédure est compliquée et peut parfois être douloureuse. Son essence réside dans le fait que la sonde avec une caméra vidéo est insérée dans l'anus, ce qui vous permet d'explorer la surface du gros intestin sur toute sa longueur. Au cours d'un tel examen matériel, le médecin a la possibilité d'effectuer un examen partiel de l'aveugle, de la sigmoïde, du côlon et du rectum. À l'aide de la coloscopie, les polypes et autres néoplasmes peuvent être enlevés. De plus, cette procédure vous permet de faire un prélèvement de tissu de biopsie.

Dans certains cas, d'autres études sont prescrites:

  • Si une pathologie rénale est suspectée, une scintigraphie rénale est également réalisée..
  • En cas de pathologies de la vessie, une cystoscopie est réalisée. Une telle étude est réalisée à l'aide d'un appareil spécial - un cystoscope. Il vous permet d'examiner l'état des parois de la vessie, par exemple, pour détecter la présence d'ulcères ou de polypes.

Si des crampes se produisent dans le bas-ventre, la cause profonde de leur apparition doit être traitée. Pour améliorer le bien-être du patient et soulager la douleur, des médicaments antispasmodiques sont utilisés. Ils sont prescrits individuellement par le médecin, en tenant compte de l'état général du patient et de la gravité des symptômes. Vous pouvez également soulager la douleur avec des remèdes populaires, mais leur composition doit d'abord être convenue avec votre médecin..

Si la douleur est causée par des problèmes intestinaux, il faut tout d'abord reconsidérer la nutrition et le mode de vie. Vous pouvez minimiser le risque de coupure dans le bas-ventre avec une alimentation économe. Ne traitez pas la constipation ou l'indigestion uniquement avec des médicaments. S'y habituer rapidement.

Afin d'améliorer le fonctionnement du système digestif dans son ensemble, et donc de contribuer à la réussite du traitement, il est nécessaire de mener une vie active. Il est recommandé de pratiquer n'importe quel sport ou d'effectuer régulièrement un ensemble d'exercices de gymnastique thérapeutique.

Sur la base du diagnostic établi, différents types de traitement des crampes dans le bas-ventre peuvent être prescrits. De plus, si elles sont causées par des raisons physiologiques, alors, très probablement, une thérapie conservatrice avec l'utilisation d'analgésiques et d'antispasmodiques sera prescrite. De plus, si la douleur est causée par des causes physiologiques, il sera recommandé de changer le mode de vie, pour éviter le stress et la tension nerveuse.

Si les crampes sont causées par le développement de maladies oncologiques au cours des dernières étapes, des médicaments sont définitivement prescrits.

Dans le traitement de diverses inflammations des organes internes, des médicaments anti-inflammatoires sont indiqués et lors de la confirmation de maladies de nature infectieuse, une antibiothérapie est effectuée. Le cours du traitement avec des médicaments est toujours prescrit individuellement.

Un traitement endoscopique est utilisé pour éliminer diverses formations sur les organes internes qui peuvent provoquer des crampes. En utilisant cette méthode, la cautérisation, l'élimination des petits polypes, l'arrêt des saignements, etc. sont effectués. La coloscopie élimine les formations pathologiques mineures dans le gros intestin.

Le traitement chirurgical traditionnel n'est indiqué qu'en cas d'urgence. Par exemple, cela peut concerner une crise aiguë d'appendicite, une grossesse extra-utérine ou la présence d'une formation maligne. Une opération est indiquée pour la rupture d'un kyste ou d'une torsion testiculaire..

Les méthodes de traitement physiothérapeutiques sont considérées comme efficaces - thérapie à ultra-haute fréquence, traitement par courant électrique et inductothermie, qui implique l'utilisation de rayonnement électromagnétique.

Crampes douleur pendant la menstruation: causes, comment atténuer la condition 2

Chez la plupart des femmes, les menstruations se produisent avec une gêne abdominale, des douleurs mineures. C'est désagréable, mais normal et, si vous le souhaitez, facilement amovible. Et certains décrivent leurs sensations comme des douleurs de travail pendant la menstruation, semblables à des douleurs de travail. Comment elles peuvent être causées et comment faire face à une manifestation grave?

Lisez cet article

Symptômes évoqués lors d'un rendez-vous chez un gynécologue

Le principal symptôme menant une femme à un spécialiste est une douleur abdominale soudaine, aiguë et récurrente pendant toute la période des jours critiques. Il épuise, viole non seulement les performances. Même le repos au lit n'apporte pas de soulagement, la femme s'affaiblit. La menstruation est comme un combat, mais ce n'est pas la seule chose qui hante.

La douleur est complétée par d'autres signes désagréables:

  • étourdissements jusqu'à désorientation, douleur à l'arrière de la tête et du front;
  • élevant parfois la température légèrement au-dessus de 37 degrés;
  • flatulences, inconfort dans les intestins;
  • nausée associée à la soif;
  • irritabilité ou apathie;
  • un trouble de l'appétit avec un intérêt accru pour les sucreries;
  • inconfort et douleur dans les glandes mammaires en combinaison avec un gonflement;
  • rétention d'eau dans le corps, particulièrement visible sur les bras et les jambes.

Parmi les symptômes énumérés, en plus de la douleur spastique, un ou plusieurs peuvent prédominer. Et souvent, cela ne donne pas moins d'anxiété que les contractions pendant les menstruations.

Causes des règles douloureuses

La cause des crampes intenses est très importante. Il peut être conditionnellement naturel, c'est-à-dire en raison de la faute de la composition spéciale des hormones. N'excluez pas la maladie pour laquelle un tel symptôme est caractéristique. Par conséquent, vous ne pouvez pas tolérer les sensations, vous devez absolument aller chez le médecin. Quelles que soient les crampes, il y a toujours une chance de s'en débarrasser ou de diminuer l'intensité.

Naturel

S'il y a des contractions pendant les menstruations à partir de la période des règles ou quelques années après le début des menstruations, la raison peut être cachée dans les caractéristiques du fond hormonal.

Il existe plusieurs conditions conduisant à une manifestation grave de variétés de l'équilibre des substances:

  • carence en endorphines et enképhalines qui soulagent la douleur;
  • phase lutéale du cycle se produisant de manière incorrecte, au cours de laquelle l'utérus est contraint de se contracter intensément;
  • une concentration élevée de prostaglandines, forçant le muscle lisse de l'organe à des mouvements intenses;
  • défaillance de l'endomètre, dans laquelle son détachement est difficile;
  • seuil de douleur faible.

L'utérus se contracte les jours critiques en tout, sans exception. Mais les circonstances ci-dessus l'obligent à le faire avec douleur, affectant un grand nombre de fibres nerveuses. Les troubles hormonaux provoquent des contractions avant les menstruations, alors que le système reproducteur se prépare encore au renouvellement. Le syndrome, comme les jours critiques, est complété par d'autres manifestations du syndrome prémenstruel.

Parfois, cela conduit à des anomalies congénitales dans le développement de l'utérus et de ses appendices (rétrécissement du cou, adhérences dans la cavité, courbures, violation de localisation). Ces caractéristiques empêchent la muqueuse de se décharger complètement à l'extérieur ou entraînent de fortes fluctuations avec l'organe des trompes et des ovaires..

Nous vous recommandons de lire un article sur les douleurs lombaires avec menstruations. Vous en apprendrez plus sur les causes de l'inconfort au dos avant la menstruation, la survenue de douleur les jours critiques, les diagnostics possibles, la douleur pendant le retard et les moyens de soulager la condition..

Pathologique

La douleur pendant les menstruations sous forme de contractions peut être la manifestation d'une maladie ou d'une condition dangereuse, parmi lesquelles:

CausePourquoi cela arrive-t-il
Fausse coucheLe décollement prématuré de l'ovule commence généralement par une douleur de traction qui irradie vers le bas du dos. Les allocations dès les premiers moments du problème sont ponctuelles. Mais à mesure que la douleur augmente, leur volume augmente également, menaçant de provoquer des saignements massifs.
Grossesse extra-utérineSi l'ovule a envahi la trompe de Fallope ou le col de l'utérus, une séparation spontanée du site de localisation n'est pas exclue. Cela se produit avec de la douleur, la libération d'une petite quantité de sang, mais à chaque fois croissante. Le processus peut être confondu avec la menstruation.
La naissance du nœud myomateuxUne tumeur bénigne existant dans l'organe, surtout située près du cou, peut commencer à se séparer indépendamment de ses parois. Les femmes qui en ont souffert disent que ces contractions sont similaires à la douleur pendant les menstruations, mais beaucoup plus fortes et plus douloureuses. Et il y a beaucoup plus de décharge dans le processus. La douleur pénètre également dans l'anus, le périnée, et en plus, des mictions et une constipation fréquentes sont observées.
Pathologie intestinaleIls peuvent être de nature différente, différentes parties de l'organe en souffrent également. En fonction de cela, des crampes sont ressenties à gauche ou à droite. Mais avec cela, il y a des vomissements, des flatulences, des mouvements intestinaux sont imprimés à la surface de l'abdomen (cela peut être asymétrique).
Pathologie gynécologiqueL'adénomyose et les maladies inflammatoires des organes génitaux acquièrent souvent un cours particulièrement douloureux pendant les menstruations. Ce sont des douleurs de saisie qui donnent en retour, une décharge abondante.
La contraceptionLes DIU ou les pilules modifient parfois l'équilibre des hormones à tel point qu'une femme «accouche chaque mois».
Colique rénaleSi elle coïncide avec les jours critiques, le blocage avec une pierre de l'uretère fait une forte douleur de saisie, donnant à la zone de l'utérus. Il s'accompagne d'un seul vomissement.
HernieFaire passer des parties de l'intestin à travers la faible paroi abdominale sous la peau est très douloureux. Et si cela coïncide avec la menstruation, il n'est pas toujours possible d'identifier immédiatement la pathologie, en particulier chez les femmes obèses.

Comment soulager la condition

Lorsque l'estomac fait tellement mal pendant les menstruations qu'il ressemble à des douleurs de travail, vous ne pouvez pas attendre. Surtout si les jours critiques n'avaient pas causé de tels problèmes auparavant. Chacune des causes de souffrance susmentionnées entraîne la nécessité d'un traitement, parfois urgent et chirurgical.

S'il est établi qu'il n'y a pas de pathologies, mais que la menstruation transforme toujours la vie en cauchemar, vous devez commencer par des changements de style de vie:

  • ne cédez pas au stress;
  • se déplacer activement en dehors de la période menstruelle, être dans l'air;
  • ne fumez pas, minimisez la présence d'alcool;
  • maîtriser les asanas de yoga afin d'apprendre à se détendre;
  • ne pas trop manger, 3 à 4 jours avant la menstruation exclure le café gras, sucré;
  • appliquer un coussin chauffant chaud sur l'estomac lors d'une crise de douleur.

En plus des méthodes décrites pour soulager les contractions, les médicaments sont plus efficaces:

  • Apaisant "Extrait de Valériane", "Agripaume", éventuellement "Relanium". Soulageant le stress, ils apporteront des hormones à des valeurs plus stables..
  • Antidouleurs No-Shpa, Baralgin, Spazgan, Ketanov. Les trois premiers réduiront l'activité contractile de l'utérus, le dernier médicament élimine le frisson. "L'ibuprofène" contribuera non seulement à l'élimination de la douleur, mais aussi à une inflammation minimale.
  • Hormonal "Janine", "Yarina", "Silest", "Regulon". Les médicaments régulent le cycle en général, réduisent la probabilité de pathologies, stabilisent l'équilibre des substances.

Il est possible et nécessaire de ramener les jours critiques à la normale. Il est important de le faire sans initiative, notamment en termes de choix de médicaments. Il est utile de les compléter par une thérapie vitaminique, une physiothérapie, des herbes. Mais chaque méthode doit être discutée avec un médecin.