Comment commence la ménopause précoce

Joints

Climax est une restructuration prononcée du fonctionnement du système hormonal d'une femme, dans laquelle le volume d'œstrogènes et de progestérone (substances qui contrôlent le travail de la sphère reproductive) s'épuisent progressivement. Une diminution de la concentration de ces hormones dans le corps conduit au fait que les ovaires vident leurs réserves, et la capacité de la femme à concevoir est fortement réduite. Si cela se produit chez une femme de moins de trente-cinq ans, les médecins inscrivent le diagnostic de ménopause précoce dans la fiche de la patiente.

Quand l'apogée devrait normalement commencer

Pour comprendre ce qui constitue une ménopause précoce, il est nécessaire de comprendre comment se déroule le processus de cessation progressive du fonctionnement du système reproducteur féminin. Le nombre d'œufs qui mûriront dans les appendices et attendront une rencontre avec le sperme pour effectuer la fécondation est pondu avant la naissance de la fille. Chaque cycle mensuel de cette quantité 1-2 œufs sont perdus.

Plus la réserve d'ovocytes s'épuise rapidement pendant la vie, plus tôt la femme aura la ménopause.

Normalement, l'extinction progressive de la fonction de reproduction commence après 45 ans, souvent de 50 à 55 ans. Les cas moins diagnostiqués sont les cas où une femme conserve la capacité de fertiliser jusqu'à 60 ans. À l'âge de 45 à 50 ans, les niveaux d'oestrogène commencent à baisser et les changements physiologiques naturels sont complétés par ce qui suit:

  1. Le tissu endométrioïde est remplacé par du tissu musculaire, ce qui empêche le gamète fécondé d'envahir la paroi utérine et de continuer à porter.
  2. Des processus atrophiques dans les glandes mammaires sont déclenchés, à la suite desquels de nombreux patients avec le début de la ménopause sont diagnostiqués avec la formation de kystes et de tumeurs dans la poitrine.
  3. Les symptômes des maladies du système endocrinien, du cœur et des vaisseaux sanguins deviennent plus prononcés.

Le climax n'est pas un phénomène instantané au cours duquel une femme perd complètement sa capacité de concevoir. L'apparition de la ménopause peut prendre jusqu'à 10 à 15 ans, pendant lesquels la femme peut devenir enceinte et devenir mère.

Dans la structure du début normal de la ménopause, trois étapes sont distinguées:

  1. La préménopause est la phase initiale de la ménopause, qui peut durer 5 à 8 ans et parfois 10 à 15 ans. Elle débute à l'âge de 40 à 45 ans, caractérisée par une détérioration des ovaires, une diminution de la concentration des hormones sexuelles, des interruptions de l'arrivée des menstruations.
  2. La ménopause est la deuxième phase, le début de la ménopause et l'arrêt définitif du fonctionnement des appendices, dans le cadre duquel la menstruation cesse de venir. La ménopause est considérée comme survenue si, dans les 12 mois, la femme n'a pas eu de jours critiques, et cela n'est associé à aucune maladie.
  3. La postménopause est une période pouvant aller jusqu'à 15 ans, au cours de laquelle le corps s'adapte à l'existence sans la participation des hormones sexuelles. Elle dure jusqu'à 65–70 ans, dont 5 ans sont considérés comme des femmes ménopausées précoces, et les 10 prochaines années sont considérées comme tardives.

Environ 1 à 2 femmes sur 10 présentent des signes de ménopause prématurée. Une ménopause précoce inattendue commence chez les femmes de 30 à 35 ans, il arrive parfois que les premières cloches apparaissent déjà à l'âge de 25 ans et changent clairement la plage normale.

Options pour le début précoce de la ménopause:

  • jusqu'à 40 ans - épuisement ovarien prématuré (IDE);
  • 40–45 ans - début précoce de la ménopause;
  • à tout âge après le retrait des appendices - syndrome post-castration.

Le moyen le plus fiable de déterminer la ménopause précoce est de donner du sang pour les hormones..

Le fonctionnement des appendices est effectué sous le contrôle d'hormones folliculo-stimulantes et lutéinisantes, produites en étroite relation avec l'hypophyse et l'hypothalamus. Lorsque les ovaires sont épuisés, ils cessent de répondre au niveau habituel de ces substances et le corps commence à en produire davantage. Plus le niveau de concentration des hormones FSH et LH dans le sang est élevé, plus la ménopause est «profonde».

Causes d'apparition prématurée de la ménopause

Étant donné que la ménopause, survenue entre 32 et 37 ans, n'appartient pas à la variante normale, elle nécessite nécessairement une thérapie, car plus tôt la dame a noté les premiers signes d'une ménopause imminente, plus les conséquences du syndrome peuvent être graves. Le début précoce de la ménopause diffère par les symptômes et les causes, mais la plupart des facteurs affectent les ovaires, entraînant des dommages irréversibles..

Facteur héréditaire

L'arrivée précoce de la ménopause peut être considérée comme héréditaire si plusieurs générations de parents proches du côté féminin (mère, grand-mère, arrière-grand-mère) ont également constaté une extinction prématurée de la fonction sexuelle. Mais vous ne pouvez pas le prendre pour acquis et ne prendre aucune mesure - le syndrome peut être provoqué par des pathologies chroniques, sans exclure les processus auto-immunes.

Si une femme avait plusieurs faits sur le début de la ménopause dans sa famille, il est important pour elle de ne pas avorter, de pratiquer l'allaitement maternel et d'utiliser des pilules hormonales pour la contraception, car elles vous permettent d'économiser l'ovule pour un plus long nombre d'années de vie.

Processus inflammatoires aigus et chroniques

À la suite d'une inflammation aiguë dans la région pelvienne, telle que la salpingoophorite, les appendices et les zones tissulaires adjacentes commencent à être plus mal nourris par le sang et peuvent progressivement perdre leurs fonctions. En conséquence, l'approvisionnement congénital en ovocytes commence à décliner et le stroma des appendices produit de moins en moins d'hormones sexuelles. Le risque d'apparition d'une ménopause précoce détermine la tendance à une inflammation aiguë récurrente et la transition de la pathologie vers une forme chronique avec des exacerbations fréquentes.

Chirurgie des organes pelviens

Les formations situées dans la région pelvienne ne sont pas aussi inoffensives qu'il n'y paraît, même si elles ont été diagnostiquées et enlevées à temps. Ainsi, un gros kyste produit une pression mécanique sur les zones environnantes, et son élimination rapide endommage les tissus fonctionnels avec des follicules.

À la suite d'une intervention chirurgicale pour enlever les fibromes utérins, dans de nombreux cas, des adhérences se forment qui peuvent affecter les gonades. Le processus de cautérisation avec ovaires polykystiques a parfois un effet qui diffère peu de la castration. Les médecins mettent en garde contre une approche rationnelle requise pour décider de l'élimination des formations dans la cavité pelvienne, en particulier les jeunes filles qui n'ont pas accouché avant.

Pathologies auto-immunes

Une autre raison de l'apparition prématurée de la ménopause est le processus auto-immun dans le corps, dans lequel les cellules immunitaires commencent à répondre à leurs propres tissus comme hostiles (étrangers) et commencent à les détruire..

Ces processus sont associés à de telles violations:

  • changements dans le fonctionnement de la glande thyroïde;
  • maladies de la peau;
  • Maladie d'Addison affectant les glandes surrénales;
  • syndrome des antiphospholipides;
  • diabète de type 1.

Dans le contexte des processus auto-immunes, les appendices sont épuisés beaucoup plus tôt, ne pouvant pas produire des hormones en même quantité. Si seules les glandes sexuelles sont auto-immunes, une inflammation active est déterminée dans leurs tissus, entraînant le remplacement des follicules par du tissu cicatriciel.

Effectuer une radiothérapie et une chimiothérapie

Le processus de destruction irréversible peut commencer dans les appendices du patient qui a subi une chimiothérapie - sous l'influence de médicaments puissants, la division cellulaire est inhibée, «défectueuse», du matériel mutant s'y accumule. Étant donné que le nombre d'ovocytes se trouve dans les ovaires avant même la naissance et ne peut pas augmenter tout au long de la vie, en raison de la prise de tels médicaments, une femme peut épuiser prématurément les appendices.

La radiothérapie est un autre facteur potentiel menant à l'arrivée précoce de la ménopause. Même si les ovaires eux-mêmes n'étaient pas exposés et que le traitement visait les organes adjacents (rectum ou utérus), le tissu folliculaire sera irréversiblement endommagé lorsqu'il sera irradié avec une dose de 6 Gray. Si la dose d'exposition était moindre, les complications et les conséquences de la radiothérapie dépendent de l'âge du patient, de son état de santé général et d'autres facteurs..

Autres causes d'apparition précoce de la ménopause

De nombreuses femmes demandent aux médecins si la ménopause peut commencer tôt, à 38 ou 39 ans - les experts disent que cela est possible avec une déplétion prématurée de la fonction ovarienne, qui est causée par les facteurs suivants:

  • début précoce (à l'âge de 9 à 10 ans) de la menstruation - dans ce cas, le stock d'ovocytes promis avant la naissance sera épuisé 5 à 6 ans plus tôt que pour une femme dont la menstruation est passée à 15 ans;
  • auto-administration de contraceptifs oraux pour vous-même sans consulter au préalable un spécialiste et examiner le contenu des hormones sexuelles dans le corps de la femme, ainsi que leur utilisation prolongée;
  • sous-développement physique, anorexie;
  • stress chronique;
  • manque d'activité physique quotidienne suffisante;
  • poids de graisse;
  • fumer longtemps;
  • l'abus d'alcool;
  • mauvaises conditions environnementales dans le lieu de résidence permanente.

Seul un spécialiste peut déterminer exactement quelle raison pourrait affecter les fonctions des organes reproducteurs et conduire à une approche précoce de la ménopause. Dans de nombreux cas, les médecins ne sont pas en mesure de comprendre ce qui a déclenché le début de l'extinction de la sphère reproductive..

On suppose que l'arrivée précoce de la ménopause peut être le résultat d'une maladie virale antérieure. Les particules virales acquièrent la capacité de s'intégrer dans les cellules normales et de ne pas se manifester, entraînant une atrophie progressive et la mort des cellules germinales.

Comment reconnaître le début précoce de la ménopause

Une femme peut deviner elle-même l'approche de la ménopause si elle écoute attentivement les signaux de son propre corps. Les premiers symptômes de la ménopause précoce, se manifestant chez les femmes de 30 à 35 ans:

  1. Troubles associés au cycle menstruel - les intervalles entre l'arrivée des menstruations deviennent plus longs, la perte de sang pendant les jours critiques peut devenir trop abondante ou, au contraire, peu abondante, il peut y avoir de faibles taches entre les menstruations.
  2. Signes prononcés de SPM (syndrome prémenstruel), qui n'avaient pas été observés auparavant, ou qui n'ont pas causé d'inconvénients particuliers - maux de tête, inconfort abdominal aigu, dégagement dans le dos, nausées le matin, poussées d'irritabilité.
  3. L'apparition de bouffées de chaleur - attaques de forte expansion des capillaires, à la suite desquelles des rougeurs apparaissent sur le visage et le corps, et la température corporelle augmente pendant une courte période (de 5 à 30 minutes).

Pas toujours par la présence des signes énumérés, la dame peut reconnaître qu'elle fait face à une approche précoce de la ménopause. Si elle est plus attentive à ces symptômes, elle se tournera vers le médecin à temps, un examen aura lieu, après quoi le spécialiste proposera des mesures pour prolonger l'âge de la reproduction et maintenir la fonction sexuelle.

Changements physiologiques accompagnant le début de la ménopause précoce:

  1. Déclin métabolique.
  2. Une augmentation progressive du poids corporel - cela arrive, les femmes laissent ce fait sans surveillance et ne se tournent vers les médecins que lorsqu'elles réalisent que le gain de poids est incontrôlable, et vous ne pouvez pas vous débarrasser des kilos superflus à l'aide de régimes et d'exercices.
  3. Augmentation de la pression artérielle - même les femmes qui ont déjà souffert d'attaques d'hypotension (hypotension artérielle) présentant des symptômes de ménopause précoce sont souvent placées dans un compte de dispensaire pour l'hypertension.
  4. Changer le contexte émotionnel - la femme devient agressive, irritable ou en larmes et méfiante, sujette à la dépression.
  5. Détérioration du sommeil - de nombreux patients atteints de ménopause précoce sont préoccupés par l'insomnie, le sommeil sensible et superficiel, après quoi ils se sentent dépassés..
  6. Transpiration - la transpiration est abondamment libérée pendant le sommeil et pendant les efforts physiques légers, en particulier pendant les bouffées de chaleur.
  7. Fragilité des os, fragilité des cheveux et des ongles - se manifestant à la suite de la lixiviation du calcium du corps.
  8. Diminution du désir sexuel - en raison d'une carence en hormones sexuelles, une lubrification naturelle cesse d'être produite, une sécheresse vaginale se produit, donc les contacts intimes apportent un inconfort psychologique et physique.
  9. Intolérance au lactose - se manifestant par des flatulences et des réactions allergiques, que la dame n'avait pas observées auparavant. On sait que la bile est produite en fonction de la présence dans le corps d'une certaine quantité de substances, dont les œstrogènes. Avec une diminution de la production d'hormones, la production de bile est perturbée, c'est pourquoi des réactions d'intolérance alimentaire se développent.
  10. Incontinence urinaire - provoquée par la détérioration du sphincter de l'urètre, qui fonctionne en étroite relation avec les hormones sexuelles, en particulier avec le début précoce de la ménopause.

Selon les critiques des femmes, à la ménopause, les symptômes dépendent de l'âge, de l'hérédité, des caractéristiques individuelles du corps, mais les sensations les plus courantes sont les bouffées de chaleur (notées chez une femme sur trois).

Quel est le danger d'une ménopause précoce

Il est important de contacter des spécialistes à temps pour le début précoce de la ménopause, car les conséquences incluent non seulement l'incapacité d'une jeune femme à concevoir et à donner naissance à un enfant, mais également un risque élevé de développer un grand nombre de pathologies. Qu'est-ce que la ménopause dangereuse dans les 30 à 35 ans:

  1. La formation de tumeurs bénignes et malignes de l'utérus, des ovaires, des glandes mammaires - se produit dans un contexte de déséquilibre hormonal.
  2. La forte probabilité de caillots sanguins, de crise cardiaque et d'accident vasculaire cérébral s'explique par une carence en œstrogènes, entraînant des troubles du métabolisme lipidique. Les taux sanguins de «mauvais» cholestérol augmentent, ce qui peut entraîner un blocage des vaisseaux sanguins, des problèmes cardiaques.
  3. Le développement de maladies des articulations osseuses, en premier lieu, parmi lesquelles l'ostéoporose, se produit en raison de la lixiviation des os d'une grande proportion de calcium, qui n'est pas reconstitué indépendamment. Avec chaque année qui passe au début de la ménopause, le risque de blessures et de fractures osseuses est doublé.
  4. Détérioration du système endocrinien - conduit au développement de diabète, de maladies de la glande thyroïde, des glandes surrénales, de l'obésité, etc..
  5. Effets négatifs sur les organes du système génito-urinaire - tendance à l'inflammation bactérienne de la vessie, inflammation de l'urètre et du vagin de nature infectieuse et non infectieuse.

La conséquence la plus «inoffensive» du début précoce de la ménopause est un flétrissement prématuré de la peau. Chez une femme d'âge moyen, les rides et les plis apparaissent fortement dans le triangle nasolabial, qui ne peuvent plus être cachés sans l'utilisation de méthodes de chirurgie plastique.

Traitement

Un traitement rapide de l'arrivée précoce de la ménopause a commencé à réduire la manifestation de la ménopause et à améliorer considérablement la qualité de vie d'une femme. Selon le degré de manifestation des symptômes, l'une des options de traitement est choisie - de l'exclusion des mauvaises habitudes à la thérapie de substitution phyto et hormonale.

La thérapie de remplacement implique l'utilisation de médicaments hormonaux - généralement l'estradiol ou sa combinaison avec des progestatifs. Les médecins prescrivent souvent une combinaison de comprimés de Duphaston et d'Estrofem aux patients. Un bon effet est donné en prenant Angelik, qui contient de l'estradiol et de la drospirénone - il ne provoque pas de saignement, et vous pouvez guérir les signes de ménopause précoce.

Perte d'efficacité hormonale, mais aussi souvent prescrite à une ménopause précoce, préparations contenant des phytoestrogènes (hormones végétales identiques aux hormones naturelles).

Ils vous permettent de traiter des signes négatifs tels que les bouffées de chaleur, la transpiration excessive, les troubles du sommeil, les petites baisses de la pression artérielle. Les moyens les plus connus de ce groupe sont TsI-KLIM, Remens, Estrovel, Feminal. Il est recommandé de les prendre en combinaison avec des complexes vitaminiques et des sédatifs (en cas de violation grave du fond émotionnel et d'insomnie persistante).

Il est également utile de changer votre mode de vie, d'éviter le stress, de suivre un régime qui exclut une grande quantité d'aliments frits et gras, d'introduire beaucoup de légumes, de fruits, de viande maigre, de poisson et de fibres dans le régime. Activité physique quotidienne importante (natation, jogging, yoga).

La prévention

Les principales mesures de prévention de la ménopause précoce sont:

  • détection et traitement rapides des maladies inflammatoires pelviennes;
  • régime équilibré;
  • maintenir le bon style de vie;
  • sélection des principaux contraceptifs pour éviter les grossesses non désirées et les infections transmises
  • sexuellement;
  • vie sexuelle régulière;
  • visites programmées chez le gynécologue.

Il est important de se rendre régulièrement chez le médecin, sans ignorer les symptômes de maladies qui peuvent par la suite avoir un effet négatif sur la fonction ovarienne et conduire au développement précoce de la ménopause.

Aujourd'hui, le début précoce de la ménopause n'est pas une peine pour les femmes - une visite opportune à un spécialiste vous aidera à choisir les méthodes les plus efficaces pour prolonger la durée de la fonction de procréation et réduire les effets de la ménopause. Grâce aux médicaments et aux méthodes de thérapie modernes, une femme pourra rester en bonne santé, jeune et belle pendant de nombreuses années dès le début des premiers signes de la ménopause précoce.

Ménopause chez la femme

Climax n'est pas une maladie, mais juste un processus physiologique naturel qui modifie le fond hormonal d'une femme, ce qui entraîne un arrêt complet des menstruations.

Ayant franchi le cap des 40 ans, presque toutes les femmes commencent à remarquer des signes de début de la ménopause. Les processus suivants se déroulent dans son corps: les processus métaboliques ralentissent, la production d'hormones diminue, les cellules ne se régénèrent déjà pas si rapidement - le processus de vieillissement inévitable commence.

La principale raison en est un affaiblissement de la production des hormones progestérone et œstrogène et, par conséquent, l'arrêt des ovaires. Les changements physiologiques commencent avec le cerveau. Plus précisément, avec l'hypothalamus et l'hypophyse, responsables de la production et de l'entrée dans le corps des hormones. C'est précisément ce qui provoque les signes désagréables que toute femme observe tôt ou tard..

Ce que c'est?

Le terme «climax» en grec signifie «étape». Il existe une opinion selon laquelle il s'agit de l'une des étapes les plus difficiles de la vie d'une femme, associée à l'extinction de la fonction sexuelle et à une augmentation régulière du niveau de gonadotrophines, indiquant le début de la ménopause.

Le concept de ménopause combine plusieurs périodes:

  • Préclimax (préménopause) - plusieurs années précédant le début de la ménopause. Pendant cette période, la production ovarienne d'oestrogène diminue progressivement. Preclimax peut survenir à l'âge de 40-45 ans, moins souvent - à 30-40 ans.
  • Ménopause - La période de cessation durable des menstruations et des cycles intermenstruels (leur absence annuelle). La ménopause est une ménopause précoce qui dure cinq ans après l'arrêt des menstruations.
  • Post-ménopause (ménopause tardive) dure jusqu'à 70-75 ans.
  • Vieillesse - durée de vie après 75 ans.

Les problèmes de qualité de vie d'une femme pendant la ménopause sont assez aigus et pertinents. Dans ce cas, une attention particulière est portée aux paramètres suivants: bien-être physique et mental, fonctionnement social et des rôles, ainsi que la perception objective générale de son état de santé.

Quel âge a la ménopause chez la femme??

La ménopause peut survenir chez les femmes à différents âges. Dans ce cas, si nécessaire, le traitement est sélectionné en tenant compte des symptômes, qui peuvent également être différents et avoir une gravité différente.

Les valeurs moyennes sont les suivantes:

  • Ménopause prématurée (30-40 ans).
  • Ménopause précoce (41-45 ans).
  • Ménopause opportune (45-55 ans).
  • Ménopause tardive (après 55 ans).

L'apparition de la ménopause est une étape individuelle pour toute femme qui ne peut être prédite avec précision. L'âge de la ménopause chez une femme en particulier est influencé par de nombreux facteurs, mais la santé et la vie sexuelle régulière sont toujours les plus importantes. Il est scientifiquement prouvé que chez les femmes qui ont des relations sexuelles régulières, la ménopause survient plus tard.

Ce fait s'explique par le fait que les hormones sont produites lors des contacts sexuels, le cerveau reçoit des signaux sur la demande du système reproducteur, ce qui encourage le corps à continuer de fonctionner normalement. Sinon, le système reproducteur est «désactivé» car inutile et la ménopause peut survenir beaucoup plus tôt.

Les signes avant-coureurs - les premiers signes de la ménopause

Les premiers précurseurs d'une ménopause apparaissent bien avant son apparition. En règle générale, les femmes ne les remarquent pas. Cela est particulièrement vrai pour ceux qui ont subi des maladies gynécologiques (endométriose) à l'âge de 30 à 40 ans, ont eu des problèmes de conception ou de grossesse et d'accouchement.

Le premier signe de la préménopause, l'instabilité du cycle menstruel, est de plus en plus perdu dans le monde moderne dans le contexte de périodes irrégulières à long terme chez les femmes en âge de procréer. Les changements dans la durée des menstruations, l'intensité des taches, les règles manquées et autres, caractéristiques des précurseurs, sont difficiles à distinguer des signes de troubles dysfonctionnels. Ils sont associés au stress, à une écologie défavorable, à des avortements fréquents et à une utilisation pas toujours justifiée d'agents hormonaux..

Le début de l'adaptation hormonale peut se manifester par des périodes de raccourcissement du cycle menstruel pouvant aller jusqu'à deux à trois semaines. Et les périodes manquées alternant avec elles - se terminent par des saignements. Au fil du temps, ces pauses deviennent plus fréquentes. Aux premiers stades de la ménopause en raison d'un déséquilibre hormonal, le syndrome prémenstruel est souvent exacerbé. Dans le même temps, les sautes d'humeur deviennent plus fréquentes, ce qui peut conduire à un état dépressif.

Une diminution des niveaux d'oestrogène affecte la vie sexuelle. Ces hormones omniprésentes contrôlent également l'hydratation de la muqueuse vaginale, la production de lubrifiant pour réduire les frottements avec l'intimité. Lorsque cela ne se produit pas pendant le temps, il y a de l'inconfort, de la sécheresse dans la zone intime et une diminution de l'intérêt pour les relations intimes.

Les symptômes de la ménopause

Il existe un certain nombre de signes par lesquels vous pouvez déterminer que la ménopause est arrivée.

  1. Bouffées de chaleur - apparition soudaine et périodique d'attaques, accompagnées d'une sensation de chaleur, ainsi que d'un flux sanguin vers le visage. En même temps, la femme transpire beaucoup. Après quelques minutes, un état de frissons s'installe. Ces marées peuvent durer des années, apparaissant 20 à 50 fois par jour. Dans ce cas, le médecin vous dira comment réduire leur nombre, soulager les symptômes.
  2. Affaiblissement de la mémoire. Pendant cette période, la plupart des femmes se plaignent de "sclérose", de distraction, d’incapacité à se concentrer.
  3. Sécheresse vaginale. Le symptôme est généralement accompagné de démangeaisons, est la cause de la douleur pendant les rapports sexuels. Elle survient à la suite de changements dans la structure de la muqueuse vaginale sous l'influence d'hormones. En même temps, il y a aussi une diminution du désir sexuel.
  4. Violation des organes génito-urinaires. La violation de la composition de l'environnement vaginal rend le système génito-urinaire plus vulnérable aux infections. Il y a souvent des maladies des reins, de la vessie, des maladies inflammatoires des ovaires, de l'utérus. Un tonus musculaire affaibli entraîne une incontinence urinaire.
  5. Maux de tête, vertiges, apparaissant généralement le matin. Une femme est contrainte d'abandonner ses affaires habituelles, elle se fatigue vite. Elle éprouve une anxiété sans cause, devient irritable.
  6. Perturbations de sommeil. Les marées qui se produisent le jour et la nuit réveillent la femme. Après cela, il lui est difficile de s'endormir. L'insomnie survient non seulement à cause des marées. La perturbation du sommeil peut être la névrose, résultant de la détérioration du système nerveux et du cerveau. L'incapacité à bien dormir prive l'un de force et provoque une anxiété et une irritation encore plus grandes.
  7. Des sautes d'humeur fréquentes. Une femme devient délicate, en larmes. Une humeur joyeuse est fortement remplacée par de l'irritabilité et de l'amertume.
  8. Bosse dans la gorge. La réaction du système nerveux autonome, dans laquelle il y a une sensation d'obstruction dans la gorge. Il faut faire des mouvements de déglutition. La femme ne ressent aucune douleur ni aucune sensation désagréable. Cette condition disparaît généralement d'elle-même. Cependant, si le symptôme ne disparaît pas en quelques mois, une douleur apparaît, vous devez alors consulter un endocrinologue. Des sensations similaires se produisent avec la maladie thyroïdienne..
  9. Augmentation de la pression artérielle, palpitations cardiaques. Cela indique des changements dans la structure des vaisseaux sanguins et dans le muscle cardiaque. Le risque de maladie cardiaque chez une femme augmente considérablement.
  10. Maladies articulaires, os cassants. Cela indique un manque de calcium. Avec le début de la ménopause, une femme aggrave l'absorption des nutriments. Un apport insuffisant en calcium affaiblit les os. De plus, les ongles deviennent cassants, une perte de cheveux et une détérioration de leur structure sont observées. L'émail des dents s'amincit également, se carie plus souvent.

Lorsque des signes tels que des irrégularités menstruelles, une diminution ou une augmentation du volume des sécrétions, un changement brusque du poids corporel et d'autres signes inattendus apparaissent, une femme doit absolument consulter un médecin: gynécologue, endocrinologue, mammologue. Un examen aux ultrasons, aux rayons X, ainsi qu'un test sanguin biochimique pour les hormones et les marqueurs tumoraux vous permettront de détecter en temps opportun les maladies graves qui doivent être traitées d'urgence.

Douleurs abdominales avec ménopause

L'abdomen ou la cavité abdominale est le réceptacle du système digestif et du système génito-urinaire. Il est nécessaire de différencier la source de la douleur, à la suite de processus physiologiques (climax) ou pathologiques (maladies de la cavité abdominale). Les sources de douleur provenant de la cavité abdominale de la région sont le résultat de maladies:

  • intestins et estomac (inflammation, ulcères, crampes);
  • diaphragmes (la formation séparant la cavité abdominale de la cavité thoracique);
  • rein et vessie;
  • estomac, pancréas, hernie;
  • appendicite;
  • colique hépatique;
  • utérus, trompes de Fallope, ovaires;
  • empoisonnement et infections toxiques;
  • pneumonie et cœur - infarctus du myocarde (douleur irradiante).

S'il n'y a pas de maladies concomitantes, les douleurs abdominales avec la ménopause sont facilement arrêtées.

Douleur abdominale avec résultat de la ménopause:

  • phénomènes spastiques dans la cavité abdominale;
  • dysfonctionnement des cellules caliciformes de l'épithélium vaginal sécrétant du mucus (douleur après un rapport sexuel).

Maux de tête ménopause

Ils sont ressentis dans les zones frontale, pariétale, occipitale et temporale de la tête. Les provocateurs d'un mal de tête sont variés: stress, changement de temps et ainsi de suite. Tous les facteurs connus qui provoquent la douleur sont combinés en quatre groupes, associés à:

  • modification de la pression artérielle;
  • spasmes cérébrovasculaires;
  • irritation des terminaisons nerveuses dans la tête;
  • maladies de la colonne cervicale.

Sur la base des observations cliniques, des directives approximatives sont identifiées qui indiquent les sources du mal de tête et la zone de la tête dans laquelle il apparaît..

La douleur dans les zones occipitale et pariétale survient lorsque:

  • dommages à la colonne cervicale;
  • dommages aux muscles de la colonne cervicale;
  • névralgie du nerf occipital;
  • douleur vasculaire;
  • augmentation de la pression intracrânienne.

Ménopause précoce et artificielle chez la femme

L'apparition de la ménopause est possible à tout moment. Une ménopause précoce doit être mentionnée dans les cas où le cycle menstruel s'arrête chez la femme, jusqu'à l'âge de 45 ans. Même si les symptômes décrits ci-dessus sont légers, un traitement dans ces cas est nécessaire. La ménopause précoce, en règle générale, est le résultat de toutes les pathologies.

La principale différence entre une ménopause précoce et habituelle est qu'avec une ménopause précoce, il y a un approvisionnement en ovules dans les ovaires, avec un traitement approprié, il est possible de restaurer le cycle menstruel, l'ovulation et, par conséquent, la naissance d'un enfant.

Les causes les plus courantes de la ménopause précoce sont les facteurs suivants:

  • les maladies du système génito-urinaire (par exemple, des changements destructeurs dans les ovaires peuvent devenir les conséquences de la gonorrhée);
  • les maladies du système endocrinien (par exemple, le diabète sucré);
  • obésité ou, à l'inverse, suivant un régime excessivement strict;
  • l'exposition aux ovaires de radiation, divers produits chimiques, alcool, drogues affecte également négativement, à la suite de quoi la production d'oestrogène s'arrête;
  • fumeur;
  • les opérations sur les organes pelviens, les plus dangereuses pour le système reproducteur sont la salpingorectomie, la disparition, dans lesquelles les trompes de Fallope et les ovaires, ou l'utérus et les appendices, respectivement.

Si au cours du début naturel de la ménopause précoce, la diminution de la quantité d'hormones se produit progressivement, puis après les interventions chirurgicales, il y a une forte baisse des niveaux d'oestrogène. Cette condition est appelée ménopause artificielle. Les principales indications pour créer une ménopause artificielle sont les maladies du système reproducteur: fibromes utérins, kystes ovariens, endométrioses, maladies malignes.

En raison de la forte diminution des hormones, la plupart des femmes présentent des symptômes de carence quelque temps après la chirurgie. Cette condition est appelée syndrome de postvariectomie. 60% ont des symptômes postvariectomiques sévères.

Ménopause tardive

Elle survient chez les femmes de plus de 55 ans. Les raisons sont généralement cachées dans les caractéristiques génétiques, il est presque impossible de retarder artificiellement le début de la ménopause. Le danger de cette condition réside dans le risque accru de formations oncologiques des ovaires et des glandes mammaires, car ce sont des tumeurs œstrogénodépendantes.

Par conséquent, avec la sécrétion continue d'hormones sexuelles, la probabilité de telles maladies augmente. Pour que les conséquences négatives ne se produisent pas, chaque femme, quel que soit son âge, devrait subir un examen annuel par un gynécologue, et également passer une mammographie à temps.

Quels sont les bouffées de chaleur avec la ménopause?

Les bouffées de chaleur avec ménopause surviennent chez la plupart des femmes et sont souvent les premiers signes de la préménopause. Ce symptôme affecte le plus le bien-être général et l'état émotionnel des femmes. La chose la plus désagréable est que les marées peuvent attraper une femme au moment le plus inopportun, lors d'une réunion importante, dans les transports et même dans un rêve.

Les marées sont une réaction complexe du corps à divers facteurs environnementaux, qui se manifestent par une circulation sanguine accrue, une expansion des vaisseaux sanguins et une augmentation de la température corporelle.

Pourquoi les bouffées de chaleur apparaissent-elles pendant la ménopause??

Le mécanisme de développement des marées est si complexe et multicomposant qu'il n'est pas encore pleinement compris. Mais de nombreux experts estiment que le principal mécanisme de développement des bouffées de chaleur est la "souffrance" du système nerveux central et autonome due à un manque d'hormones sexuelles.

Des études modernes ont prouvé que le principal élément déclencheur du développement des bouffées de chaleur est l'hypothalamus, une structure du cerveau dont la fonction principale est de réguler la production de la plupart des hormones et de contrôler la thermorégulation, c'est-à-dire de maintenir une température corporelle normale sous l'influence de divers facteurs environnementaux. Avec la ménopause, en plus des ovaires, l'hypothalamus est également reconstruit, car il perturbe la production d'hormones de libération qui stimulent l'hypophyse puis les ovaires. En conséquence, la thermorégulation est également perturbée comme effet secondaire..

De plus, la ménopause affecte le fonctionnement du système nerveux autonome, des glandes sudoripares et du système cardiovasculaire. De toute évidence, le complexe de toutes ces réactions du corps à l'absence de gonades se manifeste sous la forme d'attaques de marées.

Quels sont les symptômes des bouffées de chaleur avec la ménopause?

  1. Le signe avant-coureur des marées n'est pas ressenti par toutes les femmes, de nombreuses attaques sont prises par surprise. Avant le début de la marée, des acouphènes et des maux de tête peuvent apparaître - cela est dû au spasme des vaisseaux cérébraux.
  2. Il jette de la fièvre - beaucoup décrivent le début brutal de la marée, la tête et le haut du corps sont comme arrosés d'eau bouillante, la peau devient rouge vif, chaude au toucher. Dans le même temps, la température corporelle dépasse 38 ° C, mais bientôt elle se normalisera.
  3. Il y a une transpiration accrue, des gouttes de sueur dépassent instantanément, qui coulent rapidement par les ruisseaux. De nombreuses femmes décrivent comment leurs cheveux et leurs vêtements deviennent si mouillés qu’au moins.
  4. La santé générale est perturbée - le rythme cardiaque s'accélère, un mal de tête, une faiblesse apparaît. Dans ce contexte, des nausées et des étourdissements peuvent apparaître. De graves bouffées de chaleur peuvent même entraîner des évanouissements à court terme.
  5. La sensation de chaleur est remplacée par des frissons - en raison du fait que la peau est mouillée par la transpiration et que la thermorégulation est altérée, la femme gèle, des tremblements musculaires commencent, qui peuvent persister encore un certain temps. Les tremblements musculaires peuvent faire mal après une attaque.
  6. Violation de l'état psycho-émotionnel - pendant la marée, il y a une crise aiguë de peur et de panique, une femme peut commencer à pleurer, peut ressentir un manque d'air. Après cela, la femme se sent épuisée, déprimée et une faiblesse grave se développe. Des bouffées de chaleur fréquentes peuvent développer une dépression..

Ce sont ces symptômes que décrivent les femmes qui ont connu de graves crises de bouffées de chaleur. Cependant, tout le monde ne tolère pas la ménopause. Les marées peuvent être de courte durée, plus faciles, sans perturber le bien-être général et psycho-émotionnel. Souvent, les femmes ne ressentent qu'une augmentation de la transpiration et de la fièvre. Certaines femmes font l'expérience des marées nocturnes dans un rêve, alors que seul un oreiller mouillé parle d'une attaque passée. De nombreux experts pensent que la gravité des marées dépend directement de l'état psychologique de la femme, mais il existe un certain nombre de facteurs qui provoquent souvent le développement des marées.

Les attaques de marées elles-mêmes peuvent durer de quelques secondes à plusieurs minutes, c'est très individuel. Il ne peut pas y avoir de telles attaques par jour, voire plusieurs dizaines. Individuellement et combien de temps ils ont généralement à endurer. Les statistiques montrent que presque toutes les femmes subissent des bouffées de chaleur pendant au moins 2 ans (de 2 à 11 ans). Mais certains "chanceux" doivent subir ces attaques de chaleur pendant de nombreuses années après la ménopause et même toute leur vie. La durée et la gravité des bouffées de chaleur dépendent en grande partie du moment où elles ont commencé: avec une ménopause précoce et une longue période de préménopause, les attaques de chaleur durent plus longtemps.

Il faut se rappeler que les marées et le point culminant lui-même sont une réaction normale du corps, ce qui n'est pas une pathologie, surtout quelque chose de honteux et honteux. De plus, de nombreuses femmes modernes ne sont pas seulement timides à ce sujet, mais sont également prêtes à en discuter. Il est important de se préparer à l'avance à la ménopause, de changer son style de vie, de tout profiter de la vie, en particulier des émotions positives, d'écouter son corps. Tout cela non seulement atténuera les symptômes de la ménopause, mais vous permettra également de passer facilement et avec dignité à une nouvelle étape de la vie..

Maladies liées au contexte de la ménopause

Lors de la discussion de la ménopause chez la femme, des symptômes, de l'âge, du traitement, il est nécessaire de considérer en détail les maladies qui surviennent sous l'influence de changements dans le fond hormonal.

Les œstrogènes sont nécessaires non seulement pour la fertilité. Tout au long de leur âge reproductif, ces hormones protègent une femme contre diverses maladies, renforçant presque toutes les structures du corps. Lorsque les niveaux d'oestrogène commencent à baisser avec la ménopause, l'effet est sur de nombreux systèmes.

Miction rapideLe système urinaire associé aux processus inverses du système reproducteur se prête également aux changements structurels. Des désirs fréquents pour peu de besoins la nuit, des infections périodiques et d'autres pathologies désagréables hanteront une femme qui ne se soucie pas de maintenir sa propre santé.
Fibromes utérinsLe myome peut être de différentes tailles, unique ou multiple. Se produit souvent dans le contexte de la ménopause, et après la ménopause, les petits ganglions myomateux peuvent se résoudre indépendamment.
L'ostéoporoseAvec cette maladie, une diminution de la densité osseuse se produit, leur microarchitectonique est violée, la fragilité augmente et, par conséquent, le risque de fractures augmente considérablement. L'occurrence de l'ostéoporose est causée par un changement dans le travail de construction des cellules, qui se produit dans le contexte d'un changement dans l'équilibre des hormones.
Kystes de l'ovaireAvec la ménopause, des kystes dermoïdes, endométrioïdes et d'autres types de kystes non fonctionnels se produisent souvent, ainsi que des ovaires polykystiques.
Maladies cardiaques et vasculairesClimax a un effet grave sur le système circulatoire - tous les organes, du cœur aux plus petits vaisseaux, en souffrent. Après la ménopause, le risque des maladies suivantes augmente:

Le plus souvent, la ménopause entraîne une augmentation de la pression artérielle, qui peut devenir persistante et aller jusqu'à l'hypertension. Cela est observé, ainsi que différents types d'arythmies, chez près d'un tiers des femmes qui ont atteint la ménopause

Avec la ménopause, certains problèmes surviennent dans la sphère intime. Ils sont associés à une diminution de la libido et à une sécheresse des parois du vagin. L'utilisation d'hormones et l'utilisation de médicaments spéciaux aident à éliminer ce problème..

La ménopause chez la femme n'a pas besoin d'être considérée comme une pathologie. Cette étape de la vie passera sûrement et l'utilisation de médicaments prescrits par un médecin et d'autres méthodes de traitement aidera une femme à rester en forme et à ne pas perdre son optimisme sur la vie.

Est-il possible de tomber enceinte pendant la ménopause?

Les femmes qui ont des menstruations persistantes (même des règles irrégulières) et une activité sexuelle continue peuvent devenir enceintes. Pour prévenir la grossesse et soulager les symptômes de la ménopause, tels que les bouffées vasomotrices, un médecin peut recommander de prendre des contraceptifs oraux contenant de faibles doses d'oestrogène. Dans tous les cas, avec un retard de plus de 1 à 3 jours, il est recommandé de faire un test de grossesse à domicile afin de prendre une décision difficile mais très importante dans la vie de chaque femme concernant la naissance d'un bébé.

Les médicaments et les changements de style de vie, tels que le régime alimentaire et l'exercice, peuvent aider à soulager les bouffées de chaleur et d'autres symptômes de la ménopause, y compris le cholestérol élevé et la perte osseuse..

Pendant la ménopause, il est nécessaire de surveiller le flux menstruel. Vous devez immédiatement consulter un médecin présentant ces signes:

  • saignement accompagné de douleurs abdominales;
  • sécrétion de caillots sombres;
  • saignements plus abondants qu'auparavant;
  • réduction de l'intervalle entre les saignements moins de 3 semaines, ou l'allongement - plus de 3 mois.

Traitement

Climax est un processus naturel. Mais certains symptômes à ce stade sont si inquiétants pour les femmes qu'ils doivent être éliminés avec un traitement approprié..

La sélection de la thérapie conservatrice commence par une visite chez le médecin. Le gynécologue effectuera non seulement un examen, mais prescrira également un certain nombre de tests supplémentaires, sur la base desquels il sera possible de juger des changements dans les organes internes.

Pour réduire les symptômes de la ménopause, utilisez non seulement des médicaments, mais dans certains cas des plantes médicinales, de la physiothérapie, des complexes de physiothérapie. Tout cela nous permet de normaliser notre bien-être général, conduit à une amélioration des processus métaboliques, facilite l'endormissement et augmente les performances mentales. Par conséquent, refuser des médicaments et d'autres méthodes de traitement ne vaut pas la peine pour votre propre bénéfice.

De plus, un traitement rapide de la ménopause réduit la probabilité de maladies graves et de complications plus tard dans la vie. Le principal objectif que se sont fixés les gynécologues dans le traitement des femmes ménopausées est de prévenir une baisse rapide des taux d'œstrogènes. Leur diminution en douceur est possible avec l'utilisation de médicaments hormonaux, cette méthode est appelée HRT - hormonothérapie substitutive.

Médicaments

Les médicaments de substitution hormonaux comprennent:

  • Atarax
  • "Dermestril";
  • Grandaxinum;
  • gels - «Estrogel», «Divigel» (appliqués au bas de l'abdomen);
  • comprimés, injections - Estradiol 1-2 mg / jour (en particulier pour les femmes avec un utérus enlevé);
  • injections - "Dydrogesterone" 10 mg 2 r / jour. (pour prévenir les saignements avec myome ou endométriose pendant la ménopause);
  • comprimés - "Progestérone" micronisé à 100 mg 3 r / jour. et d'autres options prescrites par un spécialiste.

Une forme sévère de ménopause (syndrome de la ménopause) nécessite un traitement complexe obligatoire, le principal maillon dans lequel est l'hormonothérapie substitutive. Les médicaments hormonaux ne sont prescrits qu'après un examen détaillé pour établir le degré des violations et éliminer la présence de contre-indications.

Le traitement hormonal substitutif de la ménopause doit respecter strictement plusieurs principes:

  • on utilise exclusivement des œstrogènes et des gestagènes naturels;
  • les doses d'hormones devraient être minimes mais suffisantes;
  • la durée du traitement est limitée à deux ans, si les symptômes pathologiques réapparaissent, le traitement reprend.

Les médicaments non hormonaux comprennent:

Lorsque la ménopause survient chez les femmes après 50 ans, elle peut se passer plus calmement. Mais s'il y a des dysfonctionnements qui interfèrent avec la qualité de vie, il n'est pas immédiatement nécessaire de recourir aux hormones.

Vous pouvez d'abord essayer des médicaments dont la fabrication est basée sur des œstrogènes végétaux (phytohormones). On pense qu'ils sont plus doux que les médicaments hormonaux synthétiques. Mais la prise de ces médicaments a une caractéristique - l'effet est plus faible et apparaît plus tard, mais la sécurité de l'organisme dans son ensemble est supérieure à celle des hormones non végétales.

Antidépresseurs (sédatifs), tranquillisants et antipsychotiques efficaces:

Les médicaments cardiaques et hypertoniques peuvent être les suivants:

  • «Verapamil», «Bellaspon» - pour la tachycardie (prescrit uniquement après la prise de sédatifs);
  • «Bellaspon», «Eufillin», «Alupent» - avec bradycardie;
  • Cordaron
  • "Disopyramide", Quinidine "," Novokainamid "- amenant la République socialiste tchécoslovaque à la norme;
  • "Digoxin" - pour réduire le pouls;
  • anti-bloquants - «Alupent», «Izadrin», «Atropine».

Des vitamines

Avec la ménopause, une femme doit consommer les vitamines suivantes en quantités suffisantes:

  1. Rétinol Antioxydant qui empêche le développement de tumeurs et ralentit le vieillissement de l'épithélium;
  2. La vitamine E. Stimule l'activité ovarienne, prolongeant leur travail, est impliquée dans la formation des hormones féminines;
  3. Vitamine C. Prévention des complications après la ménopause;
  4. Vitamine B1 et B6. Régule le travail du système nerveux, assurant son fonctionnement normal dans le contexte des changements hormonaux;
  5. Vitamine D. Un catalyseur d'absorption du calcium qui aide à combattre l'ostéoporose, une complication concomitante fréquente de la ménopause..

En plus des vitamines, le corps d'une femme pendant la ménopause nécessite de fortes doses d'oligo-éléments - magnésium, calcium et zinc.

Nutrition et alimentation

Les aliments épicés, la caféine et l'alcool doivent être évités. Un régime pauvre en graisses et en cholestérol contribue à réduire le risque de maladie cardiaque et à lutter contre le développement du syndrome métabolique - l'un des principaux dangers qui attendent une femme en cette période vulnérable de sa vie.

Pour prévenir l'ostéoporose, il est important de consommer suffisamment de calcium et un peu de musculation. L'effort avec lequel une femme porte son propre poids est suffisant, donc la marche, le jardinage et le tennis sont utiles. Ces méthodes aideront à renforcer vos os..

Comment perdre du poids avec la ménopause? La recette est simple - pour réduire l'apport calorique et augmenter l'activité physique. Cela devrait être fait dès les premiers symptômes de la ménopause afin de maintenir un poids normal. Des repas fréquents en petites portions tout en maintenant l'apport calorique n'aideront pas à lutter contre l'excès de poids.

Faites des exercices à la maison

Il faut se rappeler que tout en prenant du calcium, une activité physique est nécessaire, sinon les reins souffriront, dans lesquels les cristaux se déposeront.
La physiothérapie, consistant en des exercices spécialement conçus, aide à maintenir le tonus du tissu pelvien pendant une longue période, sert à prévenir le prolapsus génital et améliore le bien-être général du patient. Gymnastique pour prévenir le prolapsus génital (voir les symptômes du prolapsus utérin)

  • Marcher sur les orteils avec rétraction de l'anus.
  • Marchez avec un article pris en sandwich entre les jambes.
  • Allongé sur le dos, soulevez alternativement les jambes droites.
  • Même position, soulevez le bassin au-dessus du sol avec l'anus rétracté.
  • Assis les jambes pliées inclinées au niveau des genoux.

Des cours de yoga efficaces, ainsi que la gymnastique «Bodyflex», qui vous permet d'éliminer l'omission d'organes si les signes initiaux sont déjà notés, renforce les muscles du bassin et de la paroi abdominale, améliore la circulation sanguine, augmente le tonus global.

Comment soulager la ménopause?

La ménopause ne peut pas être évitée, cependant, à la maison, des mesures peuvent être prises pour réduire le risque de problèmes connexes. Certains oligo-éléments et vitamines avec ménopause sont particulièrement utiles. Une femme devrait consommer 1200-1500 mg de calcium par jour avec de la nourriture, si nécessaire, utiliser des suppléments nutritionnels contenant du calcium, ainsi que 800 unités de vitamine D.

En utilisant une bonne nutrition, vous pouvez assez facilement obtenir 1000 à 1500 mg de calcium par jour. Ainsi, dans un verre de lait nature ou écrémé contient 300 mg de calcium, dans un verre de kéfir - 400 mg, dans 100 grammes de saumon contient 200 mg de cet oligo-élément. De plus, des suppléments de calcium peuvent être pris. Les préparations de carbonate de calcium sont les moins chères, mais chez certaines femmes, elles peuvent provoquer des ballonnements. La meilleure option est les suppléments de citrate de calcium..

Vous devez savoir que pas plus de 500 mg de calcium sont absorbés par une portion de nourriture ou de supplément, donc son apport doit être réparti tout au long de la journée. Des doses excessives de cet oligo-élément ne peuvent pas être prises, car elles peuvent entraîner une lithiase urinaire. Les femmes atteintes d'une maladie rénale devraient consulter un médecin avant d'utiliser un supplément de calcium. Une surdose de vitamine D doit également être évitée..

Pour une vie pleine pendant la ménopause, il est nécessaire de surveiller l'état de la peau: la renforcer avec des procédures de massage et de matériel, hydrater avec des crèmes anti-âge spéciales, et assurez-vous de la protéger du soleil. Les gommages doux qui accélèrent le renouvellement des cellules de la peau sont également utiles..

Enfin, quelques conseils psychologiques qui peuvent aider à gérer la confusion avant la ménopause:

  • à ce moment, la femme sait déjà ce qu'elle peut donner à son compagnon et ce qu'elle veut obtenir en retour; dans de nombreux cas, elle a développé des relations non seulement avec un homme, mais aussi avec la vie en général;
  • à cet âge, on sait déjà beaucoup de choses sur sa propre sexualité, une femme peut se permettre d'être plus détendue, il y a de quoi parler avec elle, un homme intelligent est tout simplement plus intéressant pour elle que pour certaines jeunes filles;
  • les enfants ont déjà grandi ou sont devenus adultes, vous pouvez vous détendre un peu et réaliser vos vieux rêves, d'autant plus que généralement à cette époque des étapes importantes ont déjà été franchies le long de l'échelle de carrière et que l'indépendance financière a été atteinte;
  • une femme peut commencer à prendre soin d'elle-même, à renouveler sa garde-robe, sa coiffure, son maquillage, afin qu'elle devienne plus confiante et attrayante;
  • enfin, vous pouvez arrêter de dépendre des opinions des gens autour de vous; la ménopause est le temps de la libération des complexes et de gagner en liberté.

Ainsi, la bonne attitude envers vous-même et en prenant soin de votre santé vous aidera à survivre à une période aussi difficile de votre vie que la ménopause.

Quel médecin traite?

Chaque femme présentant l'apparition de ses premiers symptômes de la ménopause devrait consulter un gynécologue. Cela est nécessaire, premièrement, pour exclure une grossesse et recevoir des recommandations sur une protection rationnelle, ainsi qu'un traitement hormonal substitutif.

De plus, il sera utile de contacter un cardiologue et d'examiner l'état du système cardiovasculaire. Si une femme est dérangée par un trouble du sommeil, un mal de tête - vous pouvez consulter un neurologue, avec labilité émotionnelle - un psychologue.

Ménopause précoce à 30 ans: symptômes et traitement

Climax est un flétrissement du corps féminin. Elle est associée à l'involution des organes génitaux et à l'extinction des fonctions reproductives. Ce moment ne peut être évité, les méthodes modernes de médecine ne peuvent pas reporter et restaurer la fonction reproductrice. Si la ménopause survient avant l'âge de 40 ans, on pense qu'elle est précoce. Symptômes de la ménopause chez la femme de 30 ans, il est important de connaître chaque patiente. Cela permettra aux femmes qui ont dépassé ce phénomène, d'une part, de comprendre la cause de leur maladie, et d'autre part, d'arrêter les symptômes désagréables et d'améliorer la qualité de vie.

Si la ménopause survient avant 40 ans, on pense qu'elle est précoce, la ménopause chez la femme de 30 ans, il est important de connaître les symptômes de chaque patiente

Qu'est-ce que la ménopause

Ce mot est d'origine grecque et se traduit par un escalier et symbolise l'une des étapes importantes de la vie d'une femme, transition de la maternité à la sénilité. La ménopause dure plusieurs années. Si cela commence chez les femmes âgées de 30 à 40 ans, on pense qu'il est précoce. Le traitement de la ménopause chez les femmes dans ce cas, comme avec le début de la ménopause en temps opportun, est symptomatique. Des agents hormonaux sont parfois utilisés.

Pendant la ménopause, il est d'usage de distinguer plusieurs phases:

  • préménopause;
  • période de ménopause;
  • post-ménopause.
Il s'agit d'un mot d'origine grecque qui se traduit par un escalier et symbolise l'une des étapes importantes de la vie d'une femme, la transition de la maternité à la sénilité

Une femme en âge de procréer avec une ménopause précoce connaît toutes ces périodes. Au stade initial, les saignements menstruels deviennent plus rares, puis s'arrêtent complètement. Si la jeune femme n'a pas de règles pendant l'année, les médecins peuvent diagnostiquer une ménopause prématurée.

La ménopause survient-elle à 30 ans (vidéo)

Signes du début de la ménopause

Quel que soit l'âge auquel arrive le moment de l'extinction des fonctions reproductives, il s'accompagne de manifestations désagréables. Chez certaines femmes, il se déroule sous une forme physiologique et ses manifestations ne sont pas prononcées. Dans d'autres, son évolution devient pathologique et les manifestations deviennent douloureuses et douloureuses. Avec un début précoce, la ménopause se déroule lourdement et pendant longtemps. Les principaux signes d'une ménopause précoce chez la femme incluent de tels changements:

  • vasomoteur;
  • psycho-émotionnel;
  • urogénital;
  • peau;
  • métabolique.

L'heure du début de ces changements est influencée par des facteurs environnementaux, une prédisposition génétique, l'état hormonal d'une femme. Les changements vasomoteurs et psycho-émotionnels sous une forme prononcée peuvent affecter de manière significative les performances d'une femme, urogénitales - conduire à l'effondrement de sa vie personnelle.

En préménopause ou immédiatement après son apparition, en même temps que l'appauvrissement ou l'arrêt des menstruations, une femme commence à avoir des troubles psycho-émotionnels de gravité variable. Ils peuvent aller d'une légère anxiété et nervosité à une grave irritabilité, anxiété, dépression.

Les signes végétatifs-vasculaires de la ménopause précoce sont des bouffées de chaleur bien connues. Il s'agit d'une expansion locale du réseau capillaire du haut du corps (poitrine, cou et visage). Ils se caractérisent par des bouffées vasomotrices, des palpitations, une légère augmentation de la température générale et locale, des sueurs et une sensation de chaleur. Ces symptômes peuvent être observés pendant une longue période, toute une période de 5 ans après l'arrêt des menstruations.

Les troubles urogénitaux comprennent une augmentation de la miction jusqu'à son incontinence. Une femme est préoccupée par la sécheresse du vagin, une vulvovaginite atrophique se développe. Elle s'accompagne de vagin sec, de douleur et de sensation de brûlure lors des rapports sexuels. Lorsqu'une femme de 33 ans a mal au lieu du confort et des émotions agréables, cela peut compliquer considérablement la vie de famille.

En raison des changements hormonaux, la qualité de la peau et des cheveux se détériore. Les cheveux deviennent plus minces, les ongles deviennent cassants, les premières rides, des taches de vieillesse apparaissent. Des dépôts de graisse se forment sur les côtés et dans l'abdomen, la poitrine perd sa forme et s'affaisse.

Une maladie cardiaque peut se développer. Si la période de ménopause chez la femme est très précoce, les effets de la ménopause chez la femme de 30 ans peuvent être plus graves:

  • crises sympatho-surrénales, accompagnées de céphalalgies sévères;
  • le développement de réactions allergiques;
  • dystrophie myocardique.

Les femmes qui ont commencé la ménopause à l'âge de 33 ans ont un risque élevé d'ostéoporose à 45 ans, une probabilité accrue de diagnostiquer la maladie d'Alzheimer, des phobies graves et une dépression peuvent se développer.

Si la ménopause survient à 38 ans, une femme doit être régulièrement examinée par un gynécologue, dans ce cas, le risque d'oncopathologies, par exemple de cancer du sein, est élevé. Il est nécessaire d'ajuster le régime alimentaire, car il existe un risque élevé de violation du métabolisme du cholestérol et de la formation de plaques athérosclérotiques sur les parois des vaisseaux sanguins. Cela augmente la probabilité de développer une maladie cardiaque..

La principale différence entre les changements précoces de la ménopause et la phase d'âge opportune de la vie d'une femme est que, dans de nombreux cas, il y a toujours un approvisionnement en ovules dans les ovaires. Et pendant la période d'extinction précoce des fonctions des organes génitaux, le corps féminin est toujours capable d'ovulation, peut concevoir et porter un enfant en bonne santé.

Les causes de la ménopause précoce peuvent être couvertes par des médicaments ou une radiothérapie

Causes d'extinction précoce des fonctions de procréation

Il peut y avoir une liste de raisons pour la décoloration ovarienne précoce. Cela peut être l'influence d'un facteur défavorable grave ou de tout un groupe de phénomènes négatifs. Les causes de la ménopause peuvent résider dans la génétique. Les scientifiques émettent l'hypothèse que le «rajeunissement» des changements de la ménopause peut être associé à une accélération, c'est-à-dire à la ménarche précoce. Interventions chirurgicales sur les ovaires, leur résection peut provoquer ce phénomène désagréable pour une femme.

Les causes de la ménopause précoce peuvent être couvertes par des médicaments ou une radiothérapie. Une stimulation répétée des ovaires, surtout mal effectuée, peut entraîner leur déplétion. Le traitement des oncopathologies devient souvent un facteur majeur du flétrissement de la fonction reproductrice du corps féminin. La sélection analphabète de contraceptifs pourrait bien servir de déclencheur pour le développement de ce processus.

Les maladies systémiques, en particulier les maladies auto-immunes, peuvent entraîner une perte de tissu ovarien, ce qui peut entraîner une ménopause prématurée. Cela est possible si le système immunitaire perçoit le tissu ovarien comme étranger et produit des anticorps contre lui. L'activité hormonale du système reproducteur diminue.

Le mode de vie d'une femme peut entraîner un vieillissement précoce de son corps. Les régimes épuisants que les femmes se pestent pour maintenir une silhouette mince, un jeûne prolongé peuvent servir de raison à l'épuisement de la force et de la jeunesse du corps. Le tabagisme excessif et une diminution de la résistance globale du corps sur une longue période sous l'influence d'une grande variété de facteurs de stress (physiques, biologiques, émotionnels) peuvent conduire à une extinction précoce de la capacité d'une femme à se reproduire..

Diagnostic de la ménopause

Si une femme présente les signes classiques du début de la ménopause, elle doit alors demander l'avis d'un endocrinologue et d'un gynécologue. On peut lui attribuer une consultation supplémentaire avec un cardiologue ou un neurologue, un mammologue et un oncologue. Pour un diagnostic compétent de l'état d'une femme ménopausée précoce, on lui prescrit des tests sanguins pour les hormones sexuelles. L'histologie du grattage de l'endomètre vous permet de déterminer correctement la fonctionnalité des ovaires. Le médecin effectue une étude cytologique des frottis, ce qui est fait à plusieurs reprises. L'identification de cycles qui ne se terminent pas par l'ovulation dans le contexte de l'arrêt de la menstruation permet de juger du développement de la période ménopausique précoce. De plus, le médecin peut prescrire une mammographie et une échographie des organes génitaux féminins..

Ménopause précoce (vidéo)

Traitement et prévention

Si une femme est diagnostiquée avec une ménopause précoce, vous devez commencer par revoir votre alimentation. Une sévère restriction est imposée pendant cette période aux produits d'origine animale, les experts donnent le feu vert aux légumes, fruits et fruits de mer. Des plats que les femmes soucieuses de leur silhouette ont essayé d'exclure de l'alimentation (pâtes) pendant la ménopause peuvent être utiles. En général, avec le début précoce de la ménopause, afin d'éviter le cours sévère de la ménopause et les problèmes graves, vous devez normaliser votre style de vie. Un sommeil sain, des promenades au grand air, des sports, une nutrition modérée mais bonne aideront à faciliter le cours de cette période difficile pour une femme.

Souvent, les femmes remarquent qu'à la ménopause, leur désir sexuel augmente. Si vous obtenez l'aide d'un spécialiste et que vous traitez une colite atrophique, des relations sexuelles régulières et saines peuvent procurer un grand plaisir à une femme et atténuer les symptômes de la ménopause..

Si une femme est diagnostiquée avec une ménopause précoce, vous devez commencer par revoir votre alimentation

Un traitement médicamenteux pendant cette période est effectué afin de réduire les symptômes désagréables. Il n'est pas recommandé de prendre des médicaments par vous-même. Une hormonothérapie correctement sélectionnée peut contribuer à améliorer considérablement la qualité de vie des femmes. Des médicaments tels que Femoston et Ovestin peuvent être utilisés. Cependant, l'hormonothérapie n'est pas indiquée pour toutes les femmes. Il n'est pas recommandé si la femme souffre de diabète sucré, d'oncopathologie ou présente un risque élevé de développer une thrombose, avec une cirrhose hépatique diagnostiquée et une insuffisance rénale. Les hormones ne sont pas autorisées pour les femmes présentant une pathologie du système de coagulation sanguine et des saignements utérins, se développant pour des raisons inconnues, précisément parce qu'une telle thérapie a un grand nombre de contre-indications. Avant sa nomination, le médecin peut orienter la patiente vers un examen complet, comprenant un diagnostic par ultrasons et une étude de l'état de la coagulation sanguine.

En plus de l'hormonothérapie, des antidépresseurs (Fluoxetine, Velaxin) peuvent être prescrits au patient. Ces agents peuvent réduire la gravité des bouffées de chaleur ménopausiques. Médicaments prescrits qui réduisent la pression artérielle. Les relaxants de la vessie, les remèdes cardiaques et tout autre médicament pouvant réduire les symptômes négatifs peuvent être utilisés..

La médecine moderne utilise aujourd'hui largement des médicaments phyto et homéopathiques qui, sans préjudice du corps féminin, contribuent à réduire les symptômes. Les moyens les plus courants de ce type sont Remens, Tsi-Klim, Klimadinon, Estrovel. Ils aident à éliminer le manque d'oestrogène et à réduire la sévérité des principaux symptômes de la ménopause.

À ce moment, la femme doit être observée par un gynécologue, car le risque de développer des changements dans les tissus de l'endomètre (hyperplasie avec tumeur maligne ultérieure du processus) augmente. Il est également nécessaire de consulter régulièrement un mammologue.

La ménopause ne peut pas être évitée, mais pour la retarder, il est nécessaire d'éviter une déficience des tissus ovariens. À ces fins, chaque femme peut prendre des mesures simples, telles que la prévention et le traitement rapide des formations kystiques ovariennes, en évitant les IST, l'hypothermie, qui peuvent provoquer une annexite et même l'apoplexie ovarienne.

Une alimentation compétente est nécessaire sans manque de calories et sans excès de graisses et de protéines animales. Un mode de vie sain ne peut pas garantir à 100% que la ménopause ne se produit pas dans 30 à 40 ans. Mais un tel style de vie aidera le plus longtemps possible un organisme particulier à maintenir ses fonctions reproductives, ce qui signifie la santé et la jeunesse de la femme.