Qu'est-ce que la postménopause. Caractéristiques de la restructuration du corps

Sondage

Les femmes sont de nature émotionnelle. Pour eux, la beauté et l'attractivité sexuelle sont d'une grande importance. Comprenant que le vieillissement est associé non seulement aux changements externes et à la fin de la période de procréation, mais aussi à une détérioration du bien-être général, beaucoup pensent que la postménopause est une tragédie. Cette opinion est erronée. Le vieillissement ne signifie qu'une chose: vous devez faire plus attention à vous et à votre santé qu'auparavant. Ne vous détendez pas. Le sport, l'entraînement à la mémoire, la prévention et le traitement des maladies, le soin de l'apparence aideront à profiter de la vie pendant de nombreuses années..

Qu'est-ce que la postménopause?

Il existe trois étapes de la ménopause: préménopause, ménopause et postménopause.

Les menstruations disparaissent le plus souvent en 45-52 ans. La préménopause est une période de transition qui prépare le corps d'une femme à la fonction de reproduction. Dans les ovaires, il reste moins d'ovules, la production d'hormones sexuelles féminines se détériore. Par conséquent, les menstruations se produisent de manière irrégulière, des interruptions jusqu'à 2 mois sont possibles, puis, au contraire, le cycle est réduit à 18-20 jours. Le plus souvent, des cycles sans ovulation apparaissent, de sorte que les chances de tomber enceinte sont réduites.

La postménopause est la période qui suit la cessation complète de l'apparition des menstruations. S'il n'y a pas de menstruations dans un délai d'un an, la ménopause est terminée. Le début de la postménopause est déterminé rétroactivement, le jour où la dernière menstruation s'est terminée.

Distinguer entre la postménopause «précoce» et «tardive». Le début dure 2-3 ans depuis le début, puis le tardif commence, d'une durée de 10 ans ou plus.

Changements physiologiques chez les femmes ménopausées

Pendant la ménopause, un changement hormonal se produit dans le corps: le niveau d'oestrogène et de progestérone diminue, le niveau d'hormone folliculo-stimulante (FSH) augmente. Une diminution de la teneur en hormones sexuelles féminines dans le corps entraîne une augmentation du niveau d'hormones sexuelles mâles (androgènes). Cela peut entraîner l'apparition de cheveux de femme sur le corps et le visage, un grossissement de la voix.

Pendant cette période, en raison d'un manque d'hormones sexuelles, les changements cycliques de l'endomètre cessent: son excrétion et son renouvellement. Le début des menstruations devient impossible. L'utérus et les ovaires sont de taille réduite. Réduction de la production de mucus qui protège les organes génitaux internes de l'infection.

Des changements vaginaux apparaissent: il est omis, la composition de la microflore est perturbée. L'absence de mucus suffisant entraîne une sensation de sécheresse, ce qui provoque une gêne pendant les rapports sexuels.

En raison d'une violation de la microflore, l'infection se produit non seulement dans le système reproducteur, mais également dans la vessie, et la cystite se produit plus souvent. Le tonus musculaire des parois diminue. Cela conduit au fait que la vessie ne se ferme pas hermétiquement, une fuite d'urine est possible avec la toux ou l'effort.

Le métabolisme ralentit, l'absorption des composants utiles des aliments est aggravée. Le manque de vitamines et de minéraux chez les femmes ménopausées est à l'origine de la détérioration de l'apparence, des maladies de la peau et des os. En raison du manque de calcium et de magnésium, l'émail des dents est détruit. Des changements de forme apparaissent, se courbent.

Les symptômes de la postménopause et les causes de leur apparition

Pendant la ménopause, certains symptômes de la ménopause sont atténués. Par exemple, les bouffées de chaleur et leurs manifestations (fièvre, transpiration, frissons) ne se produisent pas si souvent ou même disparaissent. Cependant, avec la postménopause, les symptômes suivants persistent et peuvent évoluer:

  1. Ostéoporose - fragilité des os due au manque de calcium dans le corps.
  2. Perte de cheveux, cheveux gris, changements dans la structure et la forme des ongles.
  3. La peau sèche est la conséquence d'une production insuffisante de collagène et de troubles circulatoires. Des rides, des taches brunes apparaissent, l'élasticité de la peau diminue.
  4. Manque d'approvisionnement sanguin normal aux organes en raison d'une diminution de l'élasticité et de l'amincissement des parois des vaisseaux sanguins. Une circulation cérébrale altérée entraîne une altération de la mémoire, de la vision et de l'ouïe, une perte de coordination des mouvements.
  5. Le développement de maladies cardiovasculaires. Un métabolisme incorrect entraîne la formation de plaques de cholestérol dans les vaisseaux. L'approvisionnement en sang du muscle cardiaque s'aggrave, des conditions telles que l'ischémie cardiaque, l'angine de poitrine, une perturbation du rythme cardiaque se produisent.
  6. Troubles neuropsychiatriques: irritabilité, insomnie, distraction, suspicion, anxiété et dépression.
  7. Indigestion, tendance à la constipation.
  8. La formation de verrues, un changement dans l'état des grains de beauté, jusqu'à la dégénérescence maligne.

Le risque de formation de tumeurs des glandes mammaires, des organes génitaux augmente. La survenue de tout saignement au cours de cette période est un signe dangereux. Consultez un médecin d'urgence, car les saignements peuvent être un symptôme de la formation de polypes ou d'un gonflement.

Une décharge inodore, incolore, légère et inodore est normale. Si un changement de couleur se produit ou si une odeur désagréable apparaît, c'est le signe d'une maladie fongique (muguet) ou d'une inflammation génitale (colpite, vaginite, endométrite).

Remarque: Les symptômes de problèmes de santé sont plus prononcés chez les femmes qui fument, ainsi que chez les femmes trop maigres ou obèses. Ces conditions sont généralement associées à des anomalies de la glande thyroïde et du foie. Un mode de vie sédentaire contribue à l'apparition de la maladie..

Les troubles et les anomalies ne se produisent pas chez toutes les femmes. Le degré de leur manifestation dépend de la prédisposition génétique, du mode de vie, des maladies antérieures, de l'état d'immunité et du système nerveux, de l'âge.

Vidéo: tests hormonaux pour la ménopause

Quels tests sont effectués pour les femmes ménopausées

Si une femme n'est pas sûre d'avoir des femmes ménopausées (avec une ménopause précoce, par exemple, en cas de doute sur l'absence de menstruations), des hormones sont testées: pour la FSH (son niveau sera constamment élevé pendant la ménopause), pour les œstrogènes (niveau faible), hormones sexuelles mâles ou androgènes (augmentation du contenu). L'échographie de l'utérus et des ovaires détermine l'absence de follicules, ainsi que l'état de l'endomètre.

S'il y a des signes de mauvaise santé, les méthodes de diagnostic suivantes sont prescrites:

  • test sanguin général pour déterminer la teneur en leucocytes (la présence de processus inflammatoires), la coagulation sanguine (pour les maladies du cœur, des vaisseaux sanguins, du foie);
  • test sanguin pour le calcium, le potassium et d'autres éléments;
  • Échographie de la cavité abdominale pour étudier l'état des organes pelviens;
  • hystéroscopie - examen de la cavité et du col de l'utérus, qui permet de déterminer la présence de fibromes, de tumeurs;
  • mammographie - la détection des maladies des glandes mammaires (chaque femme devrait périodiquement subir un tel examen, car les femmes ménopausées sont plus susceptibles de développer un cancer du sein);
  • analyse cytologique de la membrane muqueuse du col de l'utérus pour la présence de cellules atypiques pouvant dégénérer en cancéreuses;
  • ostéodensitométrie - analyse osseuse pour déterminer la présence d'ostéoporose.

Traitement postménopausique

La plupart des symptômes chez les femmes ménopausées sont la conséquence de changements hormonaux, d'une diminution de la résistance corporelle et d'une absorption insuffisante des nutriments. Par conséquent, l'objectif du traitement au cours de cette période est, tout d'abord, de restaurer le niveau d'hormones manquantes ou de réduire le contenu de celles qui sont présentes en excès. Une thérapie de substitution est utilisée pour cela..

Le traitement n'est pas toujours commencé avec des médicaments hormonaux. Dans certains cas, en particulier au début de la période postménopausique, les soi-disant phytohormones aident une femme. Ce sont des préparations à base de plantes contenant des substances qui ont une action similaire aux vraies hormones. Dans tous les cas, le traitement doit être prescrit par un médecin, car une utilisation incontrôlée d'hormones ou de substances de type hormonal peut entraîner la progression ou l'apparition de tumeurs des glandes mammaires, des organes génitaux, de l'hypophyse, ainsi que le développement de maladies cardiovasculaires, de thrombose et de crise cardiaque. Le traitement hormonal est contre-indiqué en présence de tumeurs œstrogénodépendantes chez une femme (c'est-à-dire en croissance sous l'influence des œstrogènes).

Avant de commencer à utiliser des hormones, un test sanguin de coagulation est effectué, l'état des veines est étudié. Le traitement n'est pas prescrit pour la thrombophlébite et d'autres maladies vasculaires. En plus de l'hormonothérapie, des vitamines, des médicaments pour le cœur, des médicaments régulant la pression et des sédatifs sont également prescrits..

Vidéo: Quels médicaments sont utilisés pour la ménopause

Prévention des complications en présence de symptômes postménopausiques

Pour prévenir les complications, il est recommandé de surveiller la pression artérielle. Dans certains cas, même avec une pression artérielle élevée, une femme ne la ressent pas. Ceci est dangereux car une hémorragie cérébrale (AVC) peut survenir..

Tous les six mois, il est nécessaire de subir des examens gynécologiques, de faire une mammographie, une échographie des organes génitaux. Un auto-examen fréquent du sein aidera à détecter les nodules, un changement dans la taille des glandes, leur couleur, la forme des mamelons et consulter un médecin à temps.

Vous devez suivre un régime: limiter la consommation d'aliments gras, sucrés, salés, épicés, de café fort, de boissons alcoolisées, manger plus de produits laitiers contenant du calcium. Il est nécessaire de surveiller le niveau de cholestérol dans le sang, de faire périodiquement des tests.

Astuce: Pour éliminer le manque de vitamines et de minéraux, vous pouvez utiliser des préparations complexes vitamino-minérales. Ils doivent être pris dans la dose spécifiée, ne permettant pas de la dépasser, car ce n'est pas toujours sûr. Par exemple, avec un excès de vitamine A (utile pour les hémorroïdes, les maladies vasculaires et cutanées), des symptômes d'empoisonnement peuvent apparaître: démangeaisons, enflure. Un excès de magnésium entraîne le déplacement du calcium des os..

Il est recommandé d'arrêter de fumer, de passer plus de temps au grand air, de marcher, de faire des exercices physiques pour renforcer les muscles, d'entraîner les ligaments. La principale condition pour maintenir la vigueur et la santé pendant la période postménopausique est la prise de conscience qu'il n'y a rien d'inhabituel et d'effrayant dans cet état. Des affections peuvent survenir à tout âge. C'est juste que les personnes âgées doivent consacrer un peu plus d'efforts pour les surmonter. L'activité, le désir d'aider vos enfants adultes, l'affection mutuelle pour les petits-enfants sont une incitation à maintenir le corps en forme.

Qu'est-ce que la postménopause chez la femme et quels sont ses symptômes

Malheureusement, tout dans notre monde subit un vieillissement avec le temps. Cela vaut également pour la belle moitié de notre humanité. Avec l'âge, le corps de la femme subit des changements. La postménopause est un processus naturel qui se produit après un certain stade de la vie. Il est très important en ce moment de comprendre et d'accepter les transformations physiologiques qui se produisent à l'intérieur du corps afin de pouvoir maintenir votre santé pendant de nombreuses années à venir..

Le concept de la postménopause - qu'est-ce que c'est?

La post-ménopause est une période de la vie d'une femme qui commence de la fin de son dernier cycle menstruel jusqu'à la fin de sa vie. C'est la dernière étape de la ménopause - l'extinction de la fonction reproductrice. L'âge du début de cette période chez toutes les femmes est différent et dépend de nombreux facteurs, pour certaines femmes la postménopause survient dès 40 ans, pour d'autres seulement 55 ans..

La principale cause de la postménopause est un changement dans le système reproducteur. La quantité d'hormones produites par l'hypophyse, les glandes surrénales et les ovaires est réduite. Les ressources de l'organisme sont épuisées et un manque de substances nécessaires apparaît. Cela est particulièrement vrai pour les ovaires..

L'hormone la plus importante dans le corps d'une femme - l'estradiol, cesse d'être produite, comme la progestérone. Cela conduit à une augmentation de la concentration de l'hormone folliculo-stimulante (FSH) et de l'hormone lutéinisante (LH). Et à la suite de ces changements, il devient impossible de mettre à jour la muqueuse utérine. Les règles deviennent de moins en moins, et à un moment donné elles s'arrêtent complètement.

Symptômes et signes

Les symptômes de la postménopause sont quelque peu similaires aux symptômes de la ménopause, seulement légèrement affaiblis. Il y a beaucoup de symptômes, associés à un changement d'hormones qui ont un fort effet sur le corps humain. Ces signes sont:

  • Gain de poids. Tout dépend de l'hormone œstrogène, car elle devient plus petite, le corps essaie de compenser. Par conséquent, même si le régime alimentaire et le rythme de vie d'une femme ne changent pas, plus de graisse est stockée. Après tout, c'est le tissu adipeux, en plus des ovaires, qui peut produire des œstrogènes.
  • Rétention urinaire. Ce symptôme peut également être une conséquence des femmes ménopausées. La raison est toujours une diminution des œstrogènes. Cette hormone maintient les parois de la vessie en bon état, les rendant plus élastiques. En raison d'une diminution de l'hormone, ils perdent leur élasticité et s'affaiblissent.
  • Gêne dans le vagin. La réduction de la protéine de collagène qui compose le col et le vagin rend la membrane génitale plus sèche. Le vagin perd son ton ancien et ses parois peuvent tomber. Tout cela provoque une gêne..
  • Insomnie et sautes d'humeur. Habituellement, ils apparaissent au début de la ménopause et persistent dans le temps. Chez les femmes ménopausées, ces symptômes deviennent moins prononcés. Cependant, une irritabilité accrue, du ressentiment, des sautes d'humeur peuvent rester.
  • Les marées. Une condition où le sang se précipite sur le visage, le cou et les mains. Une sensation de chaleur apparaît. En moyenne, cela ne dure pas plus de 2 à 5 minutes.
  • Perte de force osseuse. Des dommages physiques qui auraient abouti à une ecchymose mineure pourraient entraîner une fracture. Cela est dû à une carence en calcium résultant de problèmes d'absorption..

Ce sont les principaux symptômes et signes qui apparaissent chez les femmes ménopausées. Il est important de pouvoir les interpréter, de ne pas s'inquiéter et de prendre le contrôle de ce processus naturel. La période postménopausique ne doit pas éclipser votre vie.

Décharge - ce qu'ils sont?

Il est important de surveiller le débit en l'absence d'une longue période. Les changements dans les organes génitaux rendent la microflore vaginale moins protégée contre diverses infections. En raison d'un changement de travail dans le col de l'utérus, la quantité de mucus sécrétée est réduite..

Le contrôle et une attention particulière aux sécrétions sont très importants. La norme est des sécrétions muqueuses transparentes, rappelant une décoction de riz, qui ne provoquent aucune anxiété et n'ont aucune odeur.

Si le mucus excrété est opaque et a une odeur désagréable, accompagnée de douleur ou d'inconfort, cela peut être la cause de toute maladie. Il est également important de surveiller en raison de diverses formations - des polypes qui peuvent apparaître en raison du développement négatif de l'endomètre.

À quel âge vient et combien de temps?

Comme indiqué ci-dessus, l'âge d'une femme, lorsque la fonction de reproduction disparaît, peut être très différent. Ces symptômes ne sont pas trop prononcés et peuvent être le signe d'autres maladies ou stress. La postménopause en médecine est considérée comme une période de temps qui commence à la fin de la dernière période menstruelle d'une femme, en leur absence pendant un an ou plus.

L'âge normal des femmes ménopausées est de 45 ans. Elle peut survenir à un âge précoce en raison de caractéristiques génétiques ou de perturbations hormonales, mais cela se produit assez rarement. Dans certaines maladies, les médecins sont obligés d'arrêter artificiellement les menstruations.

La postménopause chez la femme est la dernière étape de la transition, précédée de la ménopause et de la préménopause. L'âge moyen des femmes ménopausées est de 51 ans..

Combien de temps dure la ménopause? - Jusqu'à la fin de la vie - c'est la dernière étape.

Complications possibles chez les femmes ménopausées

Malheureusement, la postménopause peut causer au corps d'une femme des dommages associés à toutes sortes de changements. Par conséquent, si une femme n'a pas de règles pendant une longue période, elle doit subir des examens qui confirmeront le début de la post-ménopause et éviteront des conséquences indésirables..

Ces conséquences comprennent:

  • ostéoporose-lixiviation du calcium des os;
  • Maladies cardiovasculaires;
  • athérosclérose - dépôt excessif de cholestérol sur les parois des vaisseaux sanguins;
  • les maladies génitales;
  • troubles de l'audition, de la vision, de la mémoire et d'autres maladies neurologiques.

Si vous contrôlez votre santé, consultez un médecin, alors toutes ces conséquences peuvent être évitées. Il est important de se soumettre à des examens au moins une fois tous les six mois. Surveillez votre pression. Pour faire une mammographie, une échographie des organes génitaux. Vous pouvez également effectuer un examen indépendant des seins, ce qui vous aidera à identifier les formations et divers changements, ce qui vous permettra de consulter un médecin à temps.

Il est également recommandé de ne pas abuser des mauvaises habitudes, de mener un style de vie relativement actif - marcher beaucoup, faire des exercices physiques pour maintenir le tonus musculaire.

Une attitude attentive à votre santé, la consultation des médecins et le suivi de leurs conseils faciliteront la période postménopausique. Cela vous permettra de maintenir votre santé physiologique et psychologique et de prévenir les complications graves, garantissant ainsi de nombreuses années de vie heureuse.

Entretien du corps

Il est très important de comprendre que la vie après la ménopause n'est pas terminée. Une femme n'est pas une machine pour la production d'enfants, par conséquent, la fonction de reproduction n'est pas la seule, bien que certainement importante, tâche de la femme.

Les avantages de cette étape dans la vie d'une femme ont également. Vous pouvez vous consacrer plus de temps et changer votre vie et celle des autres pour le mieux. Les problèmes de santé peuvent survenir à tout âge, et il suffit de respecter certaines règles qui vous permettront de faire face à tout:

  • Aliments. Il est préférable d'exclure les aliments gras de votre alimentation. Il est nocif pour le corps à tout âge. Sa réduction améliorera non seulement votre bien-être, mais réduira également le risque de maladies cardiovasculaires. Privilégiez les fruits et légumes ainsi que les produits laitiers. cela améliorera considérablement votre santé;
  • Exercice physique. Les activités de plein air et les petits efforts physiques ne feront que renforcer votre corps. Ne vous limitez pas à cause du risque de fractures. Le mode de vie passif, au contraire, ne fera que l'augmenter. Et la marche, la natation, le yoga, l'aérobic ou la gymnastique aideront à renforcer vos muscles, vos ligaments, vos articulations et votre tissu osseux;
  • Sexe. Les relations sexuelles avec la ménopause sont un excellent moyen de soulager le stress à tout âge. La réduction des émotions négatives et le plaisir prolongeront la jeunesse et amélioreront l'état psychologique.

Il existe également des méthodes plus spécifiques qui simplifient la vie d'une femme dans la période postménopausique..

Le traitement hormonal substitutif de la ménopause est un moyen assez populaire pour soulager les symptômes de la ménopause à l'étranger. Étant donné que presque tous les symptômes qui surviennent à ce stade de la vie d'une femme sont dus à une insuffisance hormonale, à savoir un manque d'oestrogène, ils sont obtenus par le biais de préparations pharmacologiques. C'est cette hormone qui est à la base de ce type de médicament. J'utilise également de la progestérone, qui inhibe la croissance de l'endomètre dans l'utérus..

Malgré la méfiance de cette méthode, elle est sûre et ne fait que reconstituer l'hormone naturelle du corps de la femme. De nombreuses études confirment sa sécurité, et un grand nombre de mythes, soit ne sont plus d'actualité en raison du développement de la médecine, soit complètement aspirés du doigt. De plus, cette thérapie prévient des maladies telles que la maladie d'Alzheimer et a un effet bénéfique sur le système cardiovasculaire..

Par conséquent, il ne faut pas croire à diverses inventions. Utilisez ce que le médicament donne à ce stade de son développement pour soulager les symptômes indésirables de la postménopause. Avant de commencer le traitement, assurez-vous de consulter votre médecin.

Phytoestrogènes

Les phytoestrogènes sont un groupe de composés d'origine végétale, qui dans leur composition sont similaires à l'estradiol, et peuvent donc provoquer un effet œstrogénique ou anti-œstrogénique.

Ces éléments ont simplement les propriétés des œstrogènes. Mais l'effet de leur utilisation est très faible. Pendant la période postménopausique, leur utilisation n'aura pratiquement aucun effet sur la santé d'une femme. Par conséquent, l'utilisation de leur utilisation est logique dans des cas très spécifiques, dans lesquels le médecin déterminera le mieux.

Remèdes populaires

  • Infusion d'hypericum. Il réduira les manifestations émotionnelles et normalisera l'apport sanguin;
  • La décoction de ginseng éliminera le stress et la fatigue;
  • La perfusion de réglisse stimule sa propre activité œstrogénique et aide à renforcer le tissu osseux;
  • Le bouillon de sauge donnera un bon sommeil et contribuera à la restauration du rythme cardiaque.

Toute femme devra faire face à la postménopause. La principale chose à retenir est que ce processus est naturel et avec l'aide de médecins, de la médecine moderne, du bon style de vie et des remèdes populaires, il peut être grandement facilité et facilement expérimenté. L'essentiel est de ne pas perdre courage et de suivre les conseils de spécialistes. Cela préservera votre santé et pendant de nombreuses années vous permettra de profiter de la vie et de donner de la joie aux autres..

Les symptômes de l'apparition de la ménopause chez les femmes. Ménopause précoce, signes, avis

Ce phénomène est vécu par de nombreuses femmes de plus de 40 ans. Le début de la ménopause est l'extinction de la fonction reproductrice féminine. Beaucoup de femmes ne savent pas ce qu'est la préménopause. Ceci est un processus naturel. Elle s'accompagne souvent d'un certain nombre de manifestations désagréables, telles que bouffées de chaleur, règles irrégulières, relâchement cutané, etc. Cette condition peut être atténuée en respectant certaines règles..


Les premiers symptômes de la ménopause peuvent survenir après 40 ans

Quelles sont les étapes du début de la ménopause

Les principales étapes du début de la ménopause sont les suivantes:

  1. Préménopause. La préménopause commence à l'âge de 40 à 45 ans. Il se manifeste par un cycle menstruel irrégulier, un malaise et une détérioration de l'apparence. C'est le stade où la fertilité commence tout juste à s'estomper..
  2. Ménopause. À ce moment, il y a une restructuration hormonale active du corps. La fonction menstruelle disparaît.
  3. Post-ménopause. Il s'agit de la dernière étape de la transition. Se termine généralement à l'âge de 55 ans. Souvent, après une ménopause, une femme se sent beaucoup plus facilement.

Préménopause - c'est un moment de transition dans la vie d'une femme peut prendre de 5 à 10 ans.

Quels sont les diagnostics

À ce jour, il n'existe pas de méthodologie unique pour diagnostiquer la préménopause. Si un ou plusieurs des symptômes décrits ci-dessus se trouvent en elle-même, une femme doit consulter un gynécologue pour déterminer s'ils indiquent le début de la ménopause ou sont des manifestations de la grossesse ou le début de la maladie.

Les diagnostics comprendront:

  1. Le médecin recueillera des informations sur l'évolution des cycles menstruels et les symptômes inquiétants..
  2. Réalisera un examen gynécologique..
  3. Effectuer une procédure de colposcopie, qui vous permet d'examiner l'état du col de l'utérus.
  4. Palpe les glandes mammaires pour identifier d'éventuels phoques.
  5. Enverra des organes pelviens pour échographie afin de détecter des pathologies émergentes.
  6. Donnera une référence pour des tests sanguins pour les hormones et les marqueurs tumoraux.

Afin d'étudier le fond hormonal changeant pendant la préménopause, il est nécessaire de faire des tests sanguins plusieurs fois. Sur la base des résultats des analyses de sang, des études et des examens, le médecin pourra établir une préménopause et prescrire un traitement pour les symptômes. Si une femme ne fait rien, le symptôme ne disparaît pas d'elle-même, mais devient encore plus lumineux et peut entraîner le développement de complications.

Ce qui détermine l'âge d'apparition de la préménopause

Divers facteurs peuvent influencer cela, parmi les principaux que nous pouvons distinguer:

  • Hérédité. Souvent, le moment de la période de transition, puis la ménopause chez les femmes de la même famille sont similaires.
  • Détérioration du système reproducteur. L'apparition d'une ménopause précoce est également caractéristique des femmes qui ont eu des accouchements fréquents. Cela se produit en raison de la grave détérioration de l'utérus et des ovaires..


Le moment de la ménopause dépend souvent de la génétique

  • Mauvaise alimentation et mauvaises habitudes. L'utilisation d'alcool et de boissons toniques, le tabagisme - tous ces facteurs ont un effet lentement destructeur sur les organes reproducteurs. Une mauvaise alimentation, une grande quantité d'aliments gras et glucidiques dans le menu quotidien peuvent provoquer des troubles hormonaux dans le corps et provoquer une ménopause précoce.
  • Troubles endocriniens Le fonctionnement instable des glandes internes peut provoquer des dysfonctionnements hormonaux dans les ovaires et conduire à un début précoce de la ménopause.
  • Maladies chroniques Processus inflammatoires, tumeurs bénignes, etc. capable d'avoir un effet négatif sur le travail des ovaires et de l'utérus. Ils peuvent servir comme l'une des raisons de l'extinction de la fonction reproductrice..
  • Souche nerveuse. La sphère émotionnelle d'une femme est plus sujette au stress et au surmenage nerveux. Si le système nerveux est dans un état d'anxiété accru pendant une longue période, cela peut provoquer le développement d'une maladie ou entraîner l'extinction de la capacité de porter des enfants..

Diagnostic du syndrome ménopausique

Lors du diagnostic du syndrome ménopausique, le médecin interroge tout d'abord attentivement la patiente. Parfois, il est difficile de diagnostiquer l'évolution pathologique de la ménopause en raison de maladies chroniques exacerbées qui surviennent chez le patient. À cet égard, le cours de la ménopause est encore plus aggravé, en outre, il peut se manifester de manière atypique. Par conséquent, le médecin recommande souvent que le patient subisse un examen avec d'autres médecins - un neurologue, un cardiologue, un endocrinologue. Pour confirmer le diagnostic, une étude du niveau d'hormones dans le sang est également réalisée. Parfois, il est nécessaire d'effectuer un examen cytologique des frottis, ainsi qu'une analyse histologique du grattage de l'endomètre.

Quels sont les premiers symptômes de l'apparition de la préménopause?

Souvent, une femme peut ne pas remarquer ses premiers signes. Les principaux symptômes de la préménopause comprennent:

  • Périodes instables. Les premiers signes de préménopause se manifestent souvent par des menstruations instables. Les troubles de la menstruation pendant la préménopause signalent une restructuration débutante du fond hormonal. Pour soulager cette condition, une femme peut prendre des complexes vitaminiques spéciaux ou des médicaments hormonaux.


Dans la période de préménopause, les retards mensuels commencent

  • Fluctuations de température. La période climatérique peut se déclarer par de fortes fluctuations de température. Une femme peut soudainement ressentir une vague de chaleur dans le haut de son corps et une pression accrue.
  • Sensibilité mammaire. Il peut se manifester sous une forme bénigne.Si une femme ressent une douleur et un compactage sévères dans les glandes mammaires, vous devez immédiatement consulter un spécialiste.
  • Diminution du désir sexuel. La diminution du désir sexuel pendant la ménopause peut être associée au fait que souvent une femme a des rapports sexuels avec certains inconvénients dus à la sécheresse du vagin.
  • Contour du visage affaissé. Au fil du temps, les contours du visage commencent à perdre leur densité et leur élasticité, ce qui est dû à une diminution de la quantité d'oestrogène dans le sang et à un affaiblissement des liaisons de collagène dans la peau.
  • Faiblesse, léthargie, fatigue. Ces symptômes indiquent un affaiblissement du système immunitaire et du système endocrinien dans son ensemble..
  • Problèmes de miction. De nombreuses femmes se plaignent de troubles du système excréteur pendant la préménopause. Elle se manifeste par une incontinence urinaire, une gêne lors de la miction, etc. Cela est dû à un affaiblissement des muscles vaginaux et est également une conséquence d'une naissance difficile.
  • Contexte émotionnel instable. La préménopause pour de nombreuses femmes est un test émotionnel difficile. Une femme perd son ancienne beauté et son attrait, ainsi que la capacité de porter des enfants.


Beaucoup ont du mal à uriner

  • Gain de poids. Cela se produit même s'il n'y a pas de changements significatifs dans l'alimentation quotidienne. L'accumulation de graisse sous-cutanée est le résultat de fluctuations des niveaux hormonaux. Afin de ne pas aggraver la situation, les femmes en surpoids doivent surveiller strictement leur alimentation.

Les principaux signes de la préménopause sont indiqués dans le tableau..

La fréquence de survenue chez les femmes,%Causes de manifestation
Sensibilité mammaireGain de poidsContexte émotionnel instableDétérioration de l'apparence
21817475

Signes du syndrome ménopausique

Le signe principal de la manifestation de la ménopause est l'arrêt progressif des menstruations. De plus, la manifestation d'un ensemble complexe de divers troubles de nature endocrinienne et végétative-vasculaire est caractéristique de la ménopause. Les femmes ménopausées souffrent souvent de «bouffées de chaleur» soudaines qui accompagnent la sensation de chaleur, le flux sanguin vers le visage. De plus, à ce moment, la femme note une manifestation de transpiration sévère, d'irritabilité, de larmoiement, sa tension artérielle peut considérablement diminuer et augmenter, la sécheresse des muqueuses et de la peau apparaît périodiquement, et l'insomnie inquiète. Dans certains cas, avec la ménopause, des troubles mentaux et nerveux soudains sont possibles, ainsi que la survenue de saignements utérins dysfonctionnels.

Cependant, les symptômes de la ménopause ci-dessus n'apparaissent pas chez toutes les femmes ménopausées. Chez certaines femmes, la période d'une telle restructuration du corps ne provoque pas de manifestations pathologiques. Cependant, une autre partie des femmes note l'évolution pathologique de la ménopause, conduisant à des manifestations du syndrome ménopausique. Selon les statistiques médicales, le syndrome ménopausique se développe chez 26 à 48% des patients. Parfois, le dysfonctionnement de divers systèmes corporels au cours du développement de ce syndrome est si grave qu'une femme ne peut pas pleinement travailler et sa qualité de vie est considérablement réduite.

Quels symptômes peuvent être dangereux

Tous les symptômes ne peuvent pas être une manifestation de la préménopause chez la femme. Certains peuvent indiquer la présence d'une maladie grave. Dans ce cas, vous devez immédiatement consulter un médecin pour une consultation. Les principaux sont les suivants:

  • bosses dans la poitrine;
  • périodes douloureuses avec caillots;
  • douleurs abdominales et fièvre;
  • absence ou règles prolongées pendant la préménopause;
  • décharge inhabituelle.

Traitement de la ménopause chez la femme

Un traitement spécialisé n'est nécessaire que pour les patientes souffrant de ménopause sévère. Pour déterminer la gravité du syndrome ménopausique, les spécialistes utilisent diverses procédures de diagnostic qui déterminent l'état de santé général, le travail de certains organes et systèmes et les risques de développer des complications dangereuses.

Aujourd'hui, les médecins utilisent plusieurs techniques pour traiter le syndrome ménopausique. Avec des symptômes individuels, tels que des troubles du sommeil ou une augmentation de la pression artérielle, les spécialistes choisissent un traitement symptomatique qui améliore la qualité de vie, en éliminant certaines violations. Dans le contexte d'un tel traitement, la prévention du développement de complications est obligatoire, en prescrivant des complexes de vitamines et des préparations à base de plantes.

Dans la ménopause sévère, les experts conseillent les patients sur le traitement hormonal substitutif. À ce jour, ce traitement est considéré comme le plus approprié, car il élimine non seulement tous les symptômes de la ménopause, mais protège également de manière fiable contre le développement de complications telles que les pathologies cardiaques, l'ostéoparose, l'obésité, le diabète sucré, la thrombose, l'oncologie, etc..

Le seul inconvénient de l'hormonothérapie est une liste impressionnante de contre-indications, dans lesquelles les hormones sont strictement interdites, c'est:

  • Saignement utérin d'origine inconnue;
  • Histoire de l'oncologie;
  • Diabète;
  • Trouble de la coagulation sanguine;
  • Maladies du foie et des reins;
  • Pathologie de la glande thyroïde, etc..

Étant donné que certaines des pathologies ci-dessus peuvent être presque asymptomatiques, les femmes doivent subir un examen approfondi avant d'utiliser un THS. De plus, le traitement doit être effectué sous la surveillance étroite du médecin traitant et tout effet secondaire doit être arrêté immédiatement.

Est-il possible de concevoir un enfant en préménopause?

Pendant cette période, la conception d'un enfant est possible. La fonction de reproduction d'une femme ne fait que commencer à s'estomper, il est donc nécessaire d'utiliser des contraceptifs pendant la préménopause.

Avant de les prendre, vous devez consulter un spécialiste.

La nature des menstruations pendant la préménopause est instable.


Même pendant cette période, la possibilité de conception reste

Comment se manifeste la préménopause?

Les organes cibles répondent à une carence en œstrogènes croissante:

  • organes génitaux
  • Système endocrinien;
  • glandes de lait;
  • système urinaire;
  • foie;
  • des os;
  • muscle
  • tissu conjonctif (paroi vasculaire);
  • la peau et ses appendices;
  • muqueuses intestinales, voies respiratoires;
  • système nerveux.

Mais la réaction n'est pas observée simultanément dans tous les systèmes, mais se déroule par étapes. Les conditions qui accompagnent la carence en œstrogènes sont divisées en plusieurs groupes:

  1. Tôt: troubles vasomoteurs et psycho-émotionnels.
  2. Moyen terme: urogénital et cutané.
  3. Tard: cardiovasculaire, ostéoporose, maladie d'Alzheimer.

Le temps d'apparition et la gravité des symptômes sont individuels. Il a été constaté que chez les femmes souffrant de syndrome prémenstruel sévère, les symptômes de l'approche de la ménopause sont plus prononcés et ont également une évolution plus négative.

Les vaisseaux et le système nerveux sont les premiers à réagir aux changements du fond hormonal. Dans le système nerveux central sous l'influence des œstrogènes, la production de neuropeptides, un changement de conductivité électrique. Avec un apport insuffisant d'hormones, une transmission impulsionnelle, la libération de neurotransmetteurs est perturbée, les connexions neuronales se détériorent. Il y a un changement dans l'équilibre de la dopamine et de la noradrénaline en direction de cette dernière. Cela explique l'apparition de bouffées de chaleur et d'autres troubles vasculaires..

Comment comprendre que la préménopause a commencé?

Il faut observer l'état le soir. Chez 85% des femmes, les bouffées de chaleur et les sueurs nocturnes sont les premiers signes.

La marée commence par une sensation de chaleur qui apparaît dans le haut du corps et se propage progressivement au cou et au visage. Leurs compagnons sont la tachycardie et la transpiration. La durée de la marée est de quelques secondes à plusieurs minutes. Ils peuvent devenir plus fréquents la nuit, ce qui entraîne des troubles du sommeil. Le mécanisme d'apparence n'a pas été entièrement étudié, mais la raison principale est considérée comme une violation de la régulation autonome du tonus vasculaire en raison d'un manque d'oestrogène. Avec une carence hormonale primaire, de telles manifestations ne se produisent pas.

Vous pouvez en savoir plus sur les symptômes des bouffées de chaleur, ainsi que les méthodes pour les soulager sur cette page..

Les troubles vasomoteurs comprennent les symptômes suivants:

  • mal de crâne;
  • vertiges;
  • baisse ou augmentation de la pression;
  • tachycardie;
  • chagrin.

L'apparition de symptômes cardiaques doit être différenciée du développement de maladies coronariennes et d'hypertension.

Les troubles psycho-émotionnels se manifestent comme suit:

  • somnolence;
  • prostration;
  • anxiété;
  • irritabilité;
  • déficience de mémoire;
  • négligence;
  • baisse de la libido.

La gravité et la durée dépendent des capacités de réserve du système nerveux, de l'état psycho-émotionnel initial, des facteurs sociaux et génétiques. Les troubles vasomoteurs ne menacent pas la vie, mais leur traitement n'est effectué que s'ils réduisent la qualité de vie.

Un manque d'oestrogène et une diminution de la fonction ovarienne ne signifie pas qu'ils sont complètement désactivés. À la période de la périménopause, une femme a encore plusieurs milliers d'œufs, donc l'ovulation se produit parfois. Par conséquent, la possibilité de devenir enceinte pendant la préménopause dépend de la réserve ovarienne. Certaines femmes décident de ne pas utiliser de contraceptifs, entraînant une grossesse.

Recommandations des gynécologues

Comme déjà mentionné, l'hormonothérapie substitutive n'est prescrite qu'en cas d'urgence. Les gynécologues conseillent les femmes suivantes:

  1. Au stade postménopausique, vous devez non seulement consulter régulièrement le gynécologue, mais également subir tous les examens nécessaires.
  2. Toutes les mesures thérapeutiques se résument à des changements de style de vie. Une femme devrait avoir un sommeil complet, des promenades régulières et un petit effort physique.
  3. Après 55 ans, une densitométrie doit être effectuée. Une telle étude éliminera l'ostéoporose..
  4. Tout médicament destiné à soulager les symptômes de la ménopause ne doit être utilisé qu'après consultation avec votre médecin..
  5. Vous devez suivre un certain régime, à l'exclusion des aliments gras, épicés et salés. Et limitez également l'utilisation du café, du thé fort et de l'alcool. Le régime doit inclure autant de produits laitiers que possible, pour compenser le manque de calcium.
  6. Il est obligatoire de surveiller la pression artérielle.

Chères femmes, souvenez-vous qu'avec le début de la ménopause, la vie ne s'arrête pas, au contraire, c'est le début d'une nouvelle étape. En suivant des recommandations simples et en visitant régulièrement un médecin, vous pouvez continuer à profiter de la vie.

Partagez l'article dans le social. réseaux:

Manifestations cliniques

La postménopause survient par étapes, par conséquent, les symptômes qui l'accompagnent doivent être répertoriés par étapes. Il convient de noter que les manifestations cliniques sont assez variables et que deux femmes du même âge peuvent différer. Mais encore, à un stade précoce, il existe des manifestations générales:

  1. Tout d'abord, des signes de syndrome asthénique se manifestent. En d'autres termes, une faiblesse apparaît, l'insomnie alterne avec somnolence, diminution de l'attention et des performances. De plus, les symptômes peuvent alterner en un jour. Le bien-être peut se transformer en malaise.
  2. Un autre signe de la ménopause est une forte saute d'humeur. Irritabilité, larmoiement et même dépression apparaissent.
  3. En outre, une femme diminue la libido. De plus, il est souvent associé à des modifications irréversibles de la muqueuse vaginale.

Si les symptômes sont légers, leur manifestation peut être réduite en ajustant le régime alimentaire et le mode de vie. Dans d'autres cas, le gynécologue prescrit un traitement hormonal substitutif.

Manifestations urogénitales

Les signes cliniques de lésions génitales apparaissent généralement entre les stades précoce et tardif de la postménopause. Selon les statistiques, de tels troubles sont diagnostiqués chez environ 35% des femmes en ménopause. Il s'agit des pathologies suivantes:

  1. Miction rapide, prolapsus des parois vaginales. Dans de rares cas, un prolapsus partiel ou complet de l'utérus peut survenir..
  2. Souvent, les femmes ménopausées développent une colite atrophique. Les symptômes incluent des brûlures et des démangeaisons dans la région génitale. Il y a souvent de l'inconfort et de l'inconfort pendant les rapports sexuels - dyspareunie.
  3. Un déséquilibre dans l'équilibre de la microflore peut provoquer l'apparition d'urétrite et de cystite..

Le traitement de ces manifestations doit être effectué sous la supervision d'un gynécologue. Les méthodes de traitement dans ce cas sont combinées.

Manifestations neurovégétatives

C'est avec ces symptômes que les patients se tournent le plus souvent vers le médecin pendant la ménopause. Au stade postménopausique, il existe les manifestations neurovégétatives suivantes:

  1. Les principales manifestations de ce groupe sont les marées. En termes simples, une femme a soudainement une sensation de chaleur, de transpiration. La peau du visage, du cou et du décolleté devient rouge. La fréquence et la gravité des marées peuvent être différentes.
  2. Troubles du système nerveux, tels que vertiges, maux de tête, nausées et transpiration.
  3. Hypertension artérielle, ce qui peut déclencher une crise hypertensive.

La réduction des manifestations neurovégétatives est réalisée en utilisant un traitement hormonal substitutif. Encore une fois, uniquement sous la supervision d'un médecin.

Manifestations de la ménopause tardive

Un manque d'hormone œstrogène au fil du temps peut conduire au développement de l'athérosclérose. Et les perturbations hormonales se développant sur le fond de la postménopause chez la femme provoquent les conditions pathologiques suivantes:

  1. La violation du métabolisme des graisses provoque des dommages aux artères coronaires et cérébrales et, par conséquent, un accident vasculaire cérébral et une ischémie.
  2. Une carence en calcium augmente le risque d'ostéoporose.
  3. Un métabolisme lipidique altéré augmente la quantité de mauvais cholestérol, ce qui signifie qu'il augmente le risque d'athérosclérose.
  4. L'insuffisance hormonale peut déclencher le développement de divers néoplasmes dans les organes génitaux.

Ces conditions sont souvent liées à l'âge. Par conséquent, leur correction est effectuée si nécessaire..

Ménopause et postménopause

On sait que la ménopause est un long processus en plusieurs étapes au cours duquel la fonction reproductrice féminine cesse progressivement. En conséquence, l'infertilité physiologique se développe en raison de l'extinction de la production d'hormones sexuelles. Ainsi, le corps fonctionne dans des conditions de carence en œstrogènes.

Contrairement à la croyance populaire, les symptômes de la ménopause sont observés bien avant l'arrêt complet de la fonction menstruelle. Climax se développe au fil des ans. L'apparition et la durée de la ménopause ont des caractéristiques individuelles.

Les gynécologues distinguent les phases suivantes de la ménopause:

Les ovaires commencent à se préparer à compléter leur fonction reproductrice à environ 45 ans. Cette période d'âge est conditionnellement considérée comme le début de la ménopause ou de la préménopause. Il est à noter que les ovaires synthétisent toujours les hormones sexuelles. Cependant, leur nombre est réduit, ce qui entraîne des dysfonctionnements menstruels et l'apparition de divers symptômes.

Après la dernière menstruation, la ménopause est observée au cours de l'année, qui est le stade le plus court de la ménopause. En principe, la ménopause signifie directement la dernière menstruation, qui n'est pas considérée comme une pathologie. Étant donné que les femmes préménopausées connaissent des périodes de menstruation prolongées, la ménopause n'est établie que douze mois après la dernière menstruation.

Après la ménopause, la dernière étape de la ménopause, appelée postménopause, commence. Les gynécologues classent la postménopause comme:

  • précoce, coulant au cours des cinq premières années;
  • en retard, se développant dix ans sans menstruation.

Il convient de garder à l'esprit que tout repérage pendant la période postménopausique est exclu. Cela est dû au manque de fonctionnement des ovaires et aux changements de l'endomètre. C'est pourquoi la détection de n'importe quelle quantité chez les femmes ménopausées indique une pathologie grave.

Les spécialistes distinguent également la périménopause, qui combine les deux premières étapes de la ménopause. La séparation de phases est classique. L'établissement immédiat de la ménopause est important..

La ménopause commence généralement à 50 ans. Dans un petit pourcentage de représentants en bonne santé, une ménopause précoce atteint 45 ans. Certaines femmes signalent la ménopause après 55 ans. La ménopause précoce survient chez 3% des femmes en bonne santé, tandis que tardivement - dans 5%. Souvent, l'apparition précoce et tardive de la ménopause est associée à une pathologie.

Pourquoi vous ne pouvez pas garder les jeunes

Le climax est un processus inévitable associé à la fin de l'âge reproductif. Cette période implique le vieillissement d'une femme, ce qui ne peut être évité. Premièrement, chaque représentant du sexe faible manifeste un stade de préménopause, puis la ménopause survient et la postménopause est considérée comme la dernière période de la ménopause.

Pour beaucoup, ce processus est assez difficile. Cela affecte jusqu'à 35% des femmes. En ce moment, il semble au sexe plus juste que des symptômes désagréables les tourmenteront pour le reste de leur vie. Cependant, cette condition ne dure pas éternellement. Environ un an après la ménopause, les femmes ont une période post-ménopausique. Cette étape se caractérise par une extinction progressive de la manifestation de symptômes ménopausiques désagréables..


La ménopause a souvent des bouffées de chaleur

Régime d'hormonothérapie

Le choix du schéma thérapeutique hormonal dépend du stade de la ménopause. En préménopause, l'hormonothérapie compense non seulement la carence en œstrogènes, mais a également un effet normalisant sur le cycle menstruel, elle est donc prescrite en cours cycliques. Dans la postménopause, lorsque des processus atrophiques se produisent dans l'endomètre, pour la prévention des saignements mensuels, l'hormonothérapie est effectuée selon un schéma d'administration constante de médicaments.

Si l'évolution pathologique de la ménopause ne se manifeste que par des troubles urogénitaux, les œstrogènes (estriol) sont prescrits par voie topique sous forme de comprimés vaginaux, de suppositoires et de crème. Cependant, dans ce cas, il reste un risque de développer d'autres troubles de la ménopause ménopausique, y compris l'ostéoporose.

L'effet systémique dans le traitement de l'évolution pathologique de la ménopause est obtenu par la nomination d'un traitement hormonal combiné. Avec l'hormonothérapie combinée, les hormones sont associées à des médicaments symptomatiques (hypotenseurs, cardiaques, antidépresseurs, relaxants de la vessie, etc.).

Résoudre les problèmes de l'évolution pathologique de la ménopause est la clé pour prolonger la santé, la beauté, la jeunesse, la capacité de travail des femmes et une réelle amélioration de la qualité de vie des femmes qui entrent dans une belle saison "d'automne" de leur vie.

Complications possibles

À la fin de la période postménopausique, l'apparition de symptômes graves est possible.

Syndrome métabolique

Parmi les symptômes, on note généralement l'hypertension, l'athérosclérose, une altération de l'utilisation du glucose. Les symptômes postménopausiques suivants peuvent déranger les patientes:

  • rythme cardiaque augmenté;
  • crises d'angine de poitrine;
  • coups de bélier.

Une prise de poids due à des modifications du métabolisme lipidique est souvent notée. C'est pourquoi la plupart des femmes de la période postménopausique prennent du poids. Si une femme prend du poids en l'absence de changements dans son alimentation, cela peut indiquer des troubles métaboliques.

Troubles neurologiques

À la fin de la ménopause, des troubles neurologiques sont souvent observés. La carence en œstrogènes provoque des troubles de la vision, de l'ouïe et de la mémoire.

Pathologie du système musculo-squelettique

Le niveau requis d'oestrogène est un matériau de construction pour les os. Cependant, dans la période postménopausique, le tonus musculaire et la structure osseuse changent en raison d'une carence en œstrogènes. Au fil du temps, les symptômes de l'ostéoporose apparaissent du fait que le calcium cesse de s'accumuler dans le tissu osseux. D'un autre côté, le calcium commence à être éliminé des os, provoquant leur fragilité..

Chez les femmes ménopausées, elles perdent chaque année 3% du tissu osseux. Le danger de l'ostéoporose est que la pathologie se déroule sans symptômes jusqu'aux premières fractures. Une fracture de la hanche qui conduit à un handicap est particulièrement dangereuse..

Postménopause: que faire si son évolution est sévère ou compliquée par une maladie?

La période postménopausique commence après la fin des menstruations. Quel âge correspondra à la postménopause dépend des caractéristiques individuelles, il peut arriver à 40 ans. Cependant, l'âge moyen varie dans les 51 ans. Il y a 2 étapes de ce processus: la postménopause précoce (2 premières années) et tardive.

La postménopause est un processus biologique naturel provoqué par une diminution, puis un arrêt complet de la production d'hormones sexuelles par les ovaires - œstrogènes et progestérone.

Puis-je tomber enceinte chez les femmes ménopausées??

Non, c'est pratiquement impossible, car dans les ovaires, la maturation des ovules s'arrête et la muqueuse utérine subit une atrophie. Néanmoins, l'Organisation mondiale de la santé recommande de ne pas reconnaître une femme comme stérile avant l'âge de 59 ans, car pendant tout ce temps, il est extrêmement rare, mais une grossesse est toujours possible.

Au cours des premières années, une femme peut souffrir du syndrome postménopausique - troubles du sommeil, bouffées de chaleur, changements émotionnels. Il existe de nombreuses méthodes pour se débarrasser de ces symptômes, des changements de style de vie à l'hormonothérapie. Cependant, le traitement doit être effectué sous la supervision d'un gynécologue.

Les causes

L'apparition de la postménopause est inévitable et est intégrée dans un programme génétique qui protège le corps féminin contre la fin de la grossesse et la perte de sang menstruelle régulière. Le moment d'apparition de la postménopause est individuel, il dépend non seulement de facteurs génétiques, mais aussi de conditions externes.

Le niveau d'oestrogène chez les femmes ménopausées est considérablement réduit (pour les indicateurs de la norme de cette hormone, et aussi pourquoi il est si important pour le corps féminin, lire dans un article séparé), ainsi que d'autres hormones sexuelles. Par conséquent, ils cessent d'agir cycliquement sur la membrane muqueuse de l'utérus. À la suite de la menstruation arrêter complètement.

Certaines femmes souffrent de ménopause artificielle. Il se développe après l'ablation chirurgicale des ovaires ou après leurs dommages à la suite d'une radiothérapie intensive pour le cancer. Dans le même temps, le niveau d'hormones qui devraient être produites par les ovaires diminue à presque zéro. La ménopause induite se développe à un âge plus jeune que d'habitude. Ces femmes ont nécessairement besoin d'un traitement hormonal substitutif pour protéger le corps contre les effets d'une carence en œstrogènes et en progestérone.

Une postménopause plus précoce peut survenir en raison de modes de vie malsains, en particulier le tabagisme..

Ce qui se passe dans le corps

Pendant la période de transition, l'hypothalamus devient moins sensible à l'influence des œstrogènes. En conséquence, la synthèse des hormones folliculo-stimulantes et lutéinisantes augmente plusieurs fois, mais le rythme de leur synthèse est perdu. Les follicules des ovaires deviennent insensibles aux effets des gonadotrophines (FSH et LH). Arrêts cyclistes ovariens.

Chez les femmes ménopausées, les ovaires ne sécrètent pas d'estradiol, la principale hormone sexuelle féminine. L'œstrone sécrétant dans le tissu adipeux et dans les muscles de l'androstènedione devient prédominante. Cette dernière se forme principalement dans les glandes surrénales. Tous ces processus entraînent des changements atrophiques dans le système reproducteur..

Chez les femmes ménopausées, la taille de l'utérus diminue d'environ un tiers en raison de l'atrophie du myomètre. Cela se produit particulièrement rapidement au cours des 5 premières années. Après 20 ans de la période postménopausique, la taille de l'utérus ne change pas. L'épaisseur de l'endomètre diminue à 4-5 mm. Le flux sanguin dans les organes génitaux internes diminue.

Les ovaires peuvent changer selon deux types - atrophiques et hyperplasiques. Dans le premier cas, les organes sont réduits et compactés, remplacés par du tissu conjonctif. Dans le second - la taille de l'ovaire diminue lentement, de petits kystes y sont déterminés, tandis que la fonction de synthèse des androgènes (hormones sexuelles mâles) est partiellement préservée.

Symptômes

À la postménopause, des changements hormonaux affectent non seulement les ovaires et l'utérus, mais également d'autres organes, ce qui s'accompagne des symptômes suivants:

Il s'agit d'une sensation soudaine de sensation de chaleur inconfortable, qui se produit de manière inattendue et affecte généralement le haut du corps. Les marées s'accompagnent souvent de battements cardiaques rapides, de transpiration, de nausées, d'étourdissements, d'anxiété, de maux de tête, de faiblesse ou d'une sensation de manque d'air. Comment alléger cette condition, nous l'avons déjà dit.

Les bouffées de chaleur sont causées par un déséquilibre hormonal. Plus les menstruations s'arrêtent rapidement, avec une courte période de préménopause, plus elles sont fortes.

Ce symptôme n'est également observé qu'au début de la période postménopausique. Il peut être bien exprimé lorsque la sueur imprègne non seulement la chemise de nuit, mais aussi la literie. Les médicaments hormonaux aident à faire face à cela et à d'autres symptômes..

Au cours des premières années de la ménopause, les femmes prennent généralement du poids, en raison de la graisse interne (viscérale) entourant les organes internes. Cela augmente le taux de progression de l'athérosclérose et des maladies du cœur et des poumons. Plus tard, généralement après 70 ans, le poids corporel commence à diminuer. Cela est largement dû à la perte osseuse - l'ostéoporose. La réduction de la taille et du poids d'une femme âgée devrait être la raison d'aller chez le médecin pour la détection et le traitement de l'ostéoporose, la prévention des fractures.

Chez les femmes ménopausées, le sommeil est souvent très affecté. Une femme peut souffrir d'insomnie et à peine dormir. Le corps réagit à un tel stress en augmentant la pression, la perturbation du cerveau, du cœur et d'autres troubles de la santé.

Avec l'arrêt complet de la synthèse des œstrogènes, les signes physiologiques caractéristiques de la période de reproduction et visant à faciliter la diminution de la conception. Par conséquent, il y a une sécheresse dans le vagin et une atrophie de ses parois. Les femmes se plaignent souvent de démangeaisons et de douleurs pendant les rapports sexuels, ce qui réduit la qualité de leur vie.

La vulnérabilité accrue des parois du vagin lors de son atrophie devient la cause de la décharge. Ils sont irréguliers, rares, sous forme de traces de sang.

  • Incontinence urinaire d'effort

En raison d'une diminution des niveaux d'oestrogène dans le sang, la force des muscles de la vessie diminue. Pendant toute activité physique, le muscle circulaire (sphincter) se ferme insuffisamment et des fuites urinaires se produisent. Le même symptôme se produit en toussant, en éternuant ou en riant. Les troubles urologiques apparaissent 2 à 5 ans après le début de la postménopause chez 40% des femmes. Chez les patients âgés, ils surviennent dans 70% des cas. Les troubles urogénitaux peuvent s'accompagner d'un affaiblissement des muscles du plancher pelvien et d'un prolapsus des organes pelviens.

Les follicules pileux sont très sensibles au niveau des hormones sexuelles. Par conséquent, la perte de cheveux naturelle et l'amincissement des autres se produisent. Ce symptôme se développe dans les années à venir après l'arrêt des menstruations..

Combien de temps durent les symptômes de la ménopause??

Habituellement, ils ne persistent pas plus de 2 à 3 ans après l'arrêt des menstruations, car la fonction hormonale s'estompe complètement par la suite. Ils ne sont pas observés chez toutes les femmes, mais seulement chez 30 à 50% d'entre elles.

Quelles maladies peuvent se développer?

Parmi les maladies dont le risque augmente pendant la période postménopausique, les plus importantes sont l'hypertension artérielle, l'ostéoporose et les tumeurs malignes.

  • L'augmentation de la pression artérielle est due au fait que les changements hormonaux augmentent la sensibilité du système circulatoire à la concentration en ions sodium. Leur retard dans le corps entraîne un excès de liquide dans le sang et l'hypertension. De plus, en l'absence de protection hormonale, la progression de l'athérosclérose vasculaire est accélérée. En conséquence, la probabilité de développer une maladie coronarienne, une crise cardiaque, un accident vasculaire cérébral, une insuffisance cardiaque augmente. Après le début de la ménopause, la fréquence des crises cardiaques commence progressivement à augmenter, et à l'âge de 70 ans, le ratio hommes et femmes malades devient 1: 1.
  • Jusqu'à 40% des femmes ménopausées sont à risque d'ostéoporose. Cette maladie est causée par une perte de calcium du tissu osseux, ce qui rend les os plus fragiles. Par conséquent, le risque de fractures augmente. À la fin de la période, des fractures spontanées des corps vertébraux sont notées, qui deviennent en forme de coin ou se contractent. Le résultat est une courbure de la colonne vertébrale. En cas de chute accidentelle, une fracture du col du fémur ou du poignet peut survenir. De telles fractures sont observées chez 36% des femmes de 65 ans. En savoir plus sur cette maladie ici..
  • La période postménopausique augmente le risque de développer des tumeurs malignes du cou, des ovaires et de l'utérus. Ce sont des causes courantes de saignement intra-utérin chez les femmes ménopausées. Si une femme a un écoulement aqueux ou brun abondant des voies génitales, elle devrait immédiatement consulter un médecin.

Les glandes mammaires peuvent-elles gonfler pendant cette période??

Normalement, cela ne devrait pas l'être. Un œdème et une hypertrophie de la glande peuvent être l'un des symptômes d'une tumeur maligne..

Pour éviter ces maladies et d'autres, une femme après l'arrêt des menstruations doit accorder une attention particulière à sa santé. Il est nécessaire de consulter régulièrement un gynécologue et un thérapeute et de recevoir des informations des médecins sur les méthodes de prévention de ces maladies et, si nécessaire, de commencer le traitement.

La postménopause contribue à la régression (développement inverse) de maladies telles que les fibromes utérins, l'hyperplasie endométriale, l'endométriose, les saignements utérins dysfonctionnels. La préservation ou la progression de ces maladies nécessite un examen approfondi pour identifier les tumeurs ovariennes productrices d'hormones..

Quand consulter un médecin

En plus des examens médicaux réguliers, il existe des situations où il est nécessaire de consulter un médecin de façon imprévue:

  • menstruations irrégulières ou rares après 40 ans;
  • bouffées de chaleur et transpiration la nuit;
  • une forte augmentation ou perte de poids;
  • sécheresse sévère dans le vagin, provoquant une gêne;
  • insomnie et perte de cheveux;
  • sautes d'humeur, instabilité émotionnelle;
  • douleur pendant les rapports sexuels;
  • hypertension artérielle;
  • incontinence urinaire;
  • pertes vaginales et douleur dans le bas-ventre.

Comment soulager les symptômes de la ménopause

En plus des visites régulières chez le gynécologue et le thérapeute, il est nécessaire de donner du sang chaque année pour déterminer le niveau de sucre, de cholestérol et de calcium. Cela aidera à temps à remarquer la progression de maladies dangereuses..

Ce que vous pouvez faire vous-même:

Il est nécessaire d'observer un tel régime qui aidera à maintenir la santé. Dans le même temps, les symptômes désagréables diminueront. Un sommeil complet est nécessaire. Vous devez abandonner le travail prolongé et l'effort physique excessif, le tabagisme, la consommation d'alcool. Il est conseillé d'apprendre à soulager le stress et l'anxiété..

Le régime alimentaire doit être varié. Salades utiles de légumes verts, fruits frais, carottes, agrumes et légumineuses. Le régime doit obligatoirement comprendre des produits laitiers, du fromage cottage, du fromage. Deux fois par semaine, vous devez manger du poisson, choisir de l'huile d'olive et limiter la consommation de sel.

La perte de poids, même de 5 à 10%, réduit considérablement le risque de syndrome métabolique et de diabète.

Très utile pour les femmes en yoga post-ménopausique. Des exercices de respiration aident à soulager le stress, le cardio-chargement, l'étirement musculaire, le renforcement osseux, la restauration d'une tension artérielle normale et le maintien d'un poids approprié sont également fournis. Marcher à un rythme modéré est également utile..

Des exercices réguliers réduisent non seulement la mortalité due aux maladies cardiovasculaires, mais aussi un indicateur similaire commun. L'activité physique améliore l'équilibre hormonal, la force musculaire, les capacités mentales, réduit l'incidence des fractures, du cancer du côlon et du sein, des accidents vasculaires cérébraux.

Le temps total de cours devrait être de 150 minutes par semaine.

L'utilisation de linge fabriqué à partir de matériaux naturels aidera à mieux transférer les bouffées de chaleur ou la transpiration..

Diagnostique

Dans le cours normal de la postménopause, un diagnostic approfondi n'est généralement pas nécessaire. Dans certains cas, une analyse de sang est prescrite pour la teneur en hormone folliculo-stimulante et en œstradiol. De plus, pour le diagnostic différentiel, il est utile de faire une analyse de l'hormone stimulant la thyroïde pour évaluer la glande thyroïde, car les symptômes de l'hypothyroïdie peuvent imiter le début de la ménopause.

Pour évaluer l'état des organes génitaux internes, il est recommandé de subir régulièrement une échographie des ovaires et de l'utérus. La déviation des indicateurs de la norme peut être un signe précoce de cancer. La norme de l'épaisseur de l'endomètre dans la période postménopausique selon l'échographie est inférieure à 5 mm.

Traitement

La postménopause normale ne nécessite pas de traitement. Une attention particulière doit être portée à l'atténuation des symptômes désagréables et à la prévention ou au traitement des maladies chroniques pouvant survenir avec l'âge. Tout médicament destiné aux femmes ménopausées doit être prescrit par un médecin. Il peut s'agir de tels moyens:

Thérapie hormonale

L'option de traitement la plus efficace pour soulager les symptômes au début de la ménopause (5 premières années) est l'utilisation d'œstrogènes. Ces hormones peuvent être utilisées à très faibles doses. Avec un utérus préservé, l'ajout de progestatifs est obligatoire. En plus de soulager les symptômes, le traitement hormonal aide à prévenir l'ostéoporose. L'hormonothérapie à long terme (plus de 3 ans) réduit le risque de tumeurs génitales malignes et aide également une femme à conserver une peau jeune et de beaux cheveux plus longtemps. Pour cela, Proginova-21, Ginodian Depot et d'autres médicaments sont utilisés qui fournissent un apport constant de substances actives sans changements cycliques.

Pour réduire la sécheresse vaginale et l'incontinence urinaire, les œstrogènes peuvent être administrés par voie intravaginale à l'aide de suppositoires, de crèmes, de comprimés.

De faibles doses d'antidépresseurs

Les médicaments du groupe des inhibiteurs du recaptage de la sérotonine aident à se débarrasser des bouffées de chaleur et des troubles émotionnels. De faibles doses de ces médicaments seront utiles pour les femmes qui, pour une raison quelconque, ne peuvent pas recevoir un traitement hormonal substitutif. À ce jour, le seul médicament approuvé pour traiter les symptômes des femmes ménopausées précoces est la paroxétine..

Préparations pour la prévention et le traitement de l'ostéoporose

Le choix du remède dépend de la gravité de la pathologie. Pour la prévention, le médecin peut recommander des suppléments contenant du calcium et de la vitamine D.Cependant, pour la prévention la plus efficace de la fragilité osseuse, ils doivent être pris à l'avance afin d'accumuler un approvisionnement suffisant en force osseuse pendant la période postménopausique. Avec l'ostéoporose déjà développée, le traitement est effectué selon des schémas généralement acceptés utilisant des préparations de bisphosphonates, de strontium, de raloxifène et de dénosumab. Ne démarrez pas les processus de destruction du tissu osseux "par gravité", car la médecine moderne propose de nombreux schémas thérapeutiques pour cette maladie dangereuse, conduisant souvent à une invalidité.

Les options de traitement et le besoin de médicaments doivent être réexaminés chaque année, car l'état corporel du patient change constamment pendant la postménopause. Si nécessaire, des fonds sont prévus pour le traitement de l'athérosclérose, du diabète, de l'hypertension. En cas d'incontinence urinaire sévère ou de prolapsus des organes génitaux, la chirurgie plastique est indiquée, et avec le développement d'un processus malin, un traitement approprié par un oncologue.

Traitement non hormonal

Il n'a pas d'effet significatif sur le cours de la postménopause, mais peut être utilisé en combinaison avec une nutrition et un mode de vie appropriés. Nous parlons de phytoestrogènes - des remèdes à base de plantes avec un effet hormonal. Il existe 2 principaux types de phytoestrogènes - les isoflavones et les lignanes. Les isoflavones se trouvent principalement dans les légumineuses. Les lignanes se trouvent dans les graines de lin et les grains entiers de céréales, ainsi que dans certains fruits et légumes. Il est préférable d'éviter les isoflavones chez les femmes qui ont eu un cancer du sein..

La capacité de ces médicaments à atténuer les symptômes de la ménopause n'a pas été prouvée dans des études internationales. Les scientifiques russes pensent que les préparations à base de tsimitsifugi et de trèfle rouge réduisent de 50% la gravité des symptômes de gravité légère à modérée.

Pour soulager les symptômes de la postménopause, des infusions à base de plantes à base de sauge aideront. Cependant, ils doivent être utilisés avec prudence dans l'hypertension et l'épilepsie..

Les dernières façons de gérer les symptômes de la ménopause

Des agents oraux et cutanés à faible dose ont été développés qui ont des effets secondaires minimes, tout en maintenant les effets positifs de l'hormonothérapie substitutive:

  • des modulateurs sélectifs des récepteurs aux œstrogènes (SERM) de dernière génération, par exemple l'ospémifène pour le traitement des troubles urogénitaux sévères;
  • complexe d'oestrogène spécifique au tissu - une combinaison de SEM de bazédoxifène et d'oestrogènes équins conjugués; cette combinaison a l'effet de l'hormonothérapie, mais en même temps, le bazédoxifène protège l'endomètre de l'hyperplasie et d'autres effets secondaires des hormones.

Les technologies cellulaires avec administration intraveineuse ou sous-cutanée de cellules souches sont activement étudiées:

  • l'utilisation de cellules souches neuronales aide à activer le système nerveux, empêche les changements d'intelligence associés à l'âge;
  • l'utilisation de cellules souches mésenchymateuses a déjà donné de bons résultats: elles activent le cœur, augmentent l'élasticité des vaisseaux sanguins, améliorent le métabolisme du cartilage et des os et contribuent au renouvellement des cellules de la peau.